Thailande – Pai

Publié le

Bon, j’suis posé au Green Restaurant, en plein centre ville.
J’attends mon pad thai en sirotant un Pepsi – j’ai donc quelques minutes pour te relater les 2-3 derniers jours.

Je suis donc (bien) arrivé à Pai.

C’est au nord ouest de Chiang Mai, à 3 heures de route environ.
C’est pas vraiment que c’est loin, mais c’est dans les montagnes, la route est sinueuse et ça secoue pas mal.

Et le chauffeur n’en a plus tard rien à foutre de la vie, le mec appuie sur le champignon tel un kamikaze – Julien Lepers sous crack le gars.

Du coup, t’essaies de profiter un maximum du décor – magnifique, t’imagines pas – mais tu crains légèrement pour ta vie dans les virages… ^^

Quand j’arrive sur Pai, il est 17h.
Le soleil commence sa descente et je descends tranquillement en direction de la Easy Guesthouse (mon auberge pour 3 nuits).

Je m’enregistre et je pose le sac dans le dortoir.
J’ai la dalle, mais j’ai le bide légèrement en vrac à cause du voyage.
Je décide donc d’attendre un peu avant de miamer et d’aller me balader – en topant un thé glacé au vol, histoire de m’hydrater un minimum et de remonter un peu la glycémie ^^

Oh putain enculé !!!
Désolé, pendant que j’écrivais, un connard à balancer des pétards devant le resto, il m’a éclaté mes tympans ce gros connard…
Et alors maintenant, on est tous dans la brumes, avec les poumons en feu…
Connard, putain !!!

Bref ! Donc je suis parti en balade à la tombée du jour.
J’me suis un peu paumé, mais rien de méchant.
La seule chose c’est qu’à Pai, y’a énormément de chiens qui traînent…

Et je dis des chiens… Des clébars, des clebs, des chiens galeux – sérieux, les doss font peur.
Je me suis presque fait attaquer 2-3 fois, pétard, les trucs te regardent la bave aux babines, toutes chicos dehors et ils sont pas peureux…

Franchement, j’en suis à faire hyper gaffe aux chemins que j’emprunte, je check à droite à gauche si y’a pas un de ces sales cabots qui me guette pour me faire la peau ^^

Je rigole mais sérieux, à Pai, tu dois faire attention aux voitures, aux scooters, mais surtout, SURTOUT aux chiens !

Une fois aux portes de la civilisation, j’ai pris la direction du centre ville pour toper de quoi miamer.

Je me suis arrêté au Green, qui fait propre et pas cher – quelqu’un m’a dit un jour qu’il fallait choisir ses resto comme ses prostituées… Mais je ne me rappelle plus qui ^^

Retour à la guesthouse pour le dodo – pétard mon matelas est une plaque de bitume.
Le truc est dure comme ma b… comme une plaque de bitume !
(T’as vu, là, j’ai failli déraper et je me suis repris, une pirouette à la Surya Bonali ^^)

Le lendemain, hier donc, je suis allé à Pai Canyon.
Bon, j’en fais pas une tartine, t’as vu les tophs, les vidéos etc.

Franchement, le spot est sympa.
Déjà, parce qu’après 2 heures de marche sous le cagnard et le bruit lol (parce que tu longes l’autoroute un moment ^^), t’es content de retrouver un peu de calme.

Et y’a presque pas un chat quand j’arrive, c’est cool.
Le canyon est composé de plusieurs chemins sur les rochers, qui descendent vers la vallée. Les rochers passent du jaune à l’ocre et le tout est entouré de verdure.
C’est chouette !

Du coup, bah j’ai bien kiffé ma petite journée.
Je suis rentré sale de ouf et un peu écorché par endroits, mais c’était le pied !

J’ai passé la fin d’après-midi à chiller à la guest, en continuant ma lecture – je me dépêche, je dois laisser le bouquin à Bangkok (là où je l’ai trouvé ^^) et puis surtout, l’histoire est cool, j’ai hâte de lire la fin ^^

Je suis aller miamer au marché de nuit, à base de street food : gyoza, pancakes coco / banane et rouleau de printemps banane-Nutella ^^

Dodo difficile et réveil arraché.
J’étais complètement sonné en me levant, je sais pas, mal réveillé ou mal levé…
Toujours est-il que j’ai le dos en compote, franchement, le tatami sado-maso, c’est abusé !

Du coup, j’ai pas traîné ce matin.
Je suis parti topé mon ticket de bus pour demain matin (retour à Chiang Mai pour la journée et la nuit) et après, j’ai avancé vers l’ouest !

L’étape du jour : le village chinois de Santichon.

Le truc est à un peu plus d’une heure de marche, ça monte légèrement pendant la première heure, plus sévèrement sur la fin ^^

Petit arrêt au temple situé à quelques minutes du village et ensuite, découverte du village traditionnel de Santichon.

Le spot est cool, ouvert, calme et très zen, pas un bruit – au-delà des scooters et vans qui passent le long de la route, mais pas de quoi te parasiter les oreilles.

Par contre y’a toujours un chinois pour gueuler !
Et là, monsieur ne peut pas s’empêcher de hurler des trucs à madame… C’est pas possible, sérieux, à quel moment tu te rends compte que la seule chose qu’on entend à des kilomètres, c’est toi ?!!!
Connard !!!

Une petite demi-heure plus tard, j’arrive au Hun Lai Viewpoint.
Je croise un max de personnes venu y faire un tour en scooter ou à coup de minivan.
Sérieux, je comprends pas le délire.
Le spot n’est pas si loin, la montée n’est qu’une petite suée sur le parcours et en matinée, les températures sont supportables.

M’enfin, chacun son truc.
Moi, non seulement j’ai envie de me dégourdir les jambes, mais j’ai surtout besoin de marcher un peu – après une nuit à jouer les contorsionnistes, une peu d’exercice me permettrai de me rééquilibrer le bassin ^^

Le Viewpoint, pas mal.
Mais un peu abusé sur les bords !

Le trek est sympa.
Comme je l’ai dit plus haut, la grimpette n’a rien de traumatisant.
Ça se fait plutôt bien et ça te permet de t’arrêter pour prendre plein de tophs et de kiffer un maximum.

Le truc, c’est que le spot « touristique » est privatisé – y’a pourtant pas beaucoup de choses payantes ici, je trouve, mais bon…

On te demande de lâcher 20 baths pour apprécier la vue. Mon cul oui, WTF ?!!

Alors, je ne suis pas à 20 baths près – j’en ai même à revendre vu que certains hostels sont payés directement via Booking, j’ai donc retiré un peu trop de thune la semaine dernière lol – mais c’est quoi cette arnaque ?!!

Bref, moi, ça faisait déjà quelques bornes que je me disais qu’en arrivant, je me toperai un petit Coca pour me rafraîchir.
Et 20 baths, c’est justement le prix du Coca, ici.

Coup de bol, juste avant le fameux Viewpoint, genre 10 mètres plus bas, il y a un resto avec terrasse et vue sur la vallée.
Je m’y suis posé, à l’ombre, avec un Sprite frais à siroter ^^

On va pas se mentir, la différence de 10 mètres, à cette altitude, tu la vois pas !
En tout cas, mon vieux Sony, lui, ne risque pas de la voir lol

Je chille pépère pendant une bonne demi-heure, à la cool, au calme et…
Et y’a encore un chinois qui gueule, putain !!!

C’est pas possible, il faut faire quoi pour avoir juste 5 minutes de tranquillité ??!!!

Bref, je sature !
Je décolle et je redescends vers Pai, j’y serai pour l’heure du déjeuner, nickel !

Me voilà donc au Green Restaurant, au moment où j’ai commencé ce post.

Là, repu, je suis rentré à la guest, finir ce post et profiter de la terrasse au calme, avec la petite musique zen dans les oreilles – je suis pas loin d’enchaîner la sieste.

Mes vacances se terminent – c’est passé vite, hein ?!
Demain, je serai à Chiang Mai pour la journée, après-demain, retour sur Bangkok (en bus) et jeudi, je décolle pour Paris !