Thailande – Phuket

Publié le

Phuket… Comment te dire…

Ca pourrait se résumer au « Hello, my friend, where you go ? Taxi ? » que tu entends plus souvent qu’à l’occasion ici…

Ça pourrait tout aussi bien se résumer au « Lache-moi putain !!! » ou au « Mais vas te faire mettre, bordel de merde !!! » qui te vient naturellement au bout du troisième coup de klaxon…

Non, y’a pas à dire, ce genre de ville piège-à-touristes, c’est vraiment pas fait pour moi.

Le spot est cool hein.
J’aime beaucoup l’architecture genre coloniale, on est pas si loin de la Nouvelle Orléans ici.

Mais alors sérieux, tu peux pas faire 2 pas sans qu’on te propose de t’emmener quelque part. Je devrais même dire n’importe où, parce que ça part dans tous les sens ici…

M’enfin, à peine arrivé ici, c’est la foire.
Le bus que j’ai pris à Surat Thani m’a déposé au terminal 2 et pas au terminal 1.
J’ai donc dû faire quelques bornes sous le cagnard, pour arriver jusqu’au Best Stay Hostel.

J’me suis pas pris la tête plus que ça, j’ai posé le sac et je suis parti me balader en essayant d’arpenter les rues les plus ombragées.

Entre 2 esquives et une bonnes centaines d’insultes et autres menaces de meurtre, j’ai fini par retrouver mes marques.

J’ai pris un petit goûter au McDo (bah quoi, c’est la base des vacances !) et j’ai fini la journée devant la tablette à mater une série (ça aussi, c’est la base !!!).

Soirée pépère et nuit plutôt agréable – malgré le petit rhume que je tiens depuis 2 jours.
Bah oui, c’est qu’à faire le malin, en tee-shirt sur le scooter, j’ai chopé la crève…

M’enfin, vu que je ne tombe que très rarement malade en France, il faut bien que ça m’arrive en vacances ^^

Ce matin, réveil un peu perturbé par les crevards de la piaule – je comprends vraiment pas comment tu peux foutre le bordel à 7h du mat, quand t’es en dortoir.
Mais sérieux, la jeunesse d’aujourd’hui n’en a plus rien à battre…

Du coup, bah à 8h15, y’avait quasiment plus personne à l’hostel.

Petit aparté : j’avais dû te le dire à l’époque mais Phuket c’est une ville qui sert de point de départ pour des excursions vers la baie de Phang Nga, Krabi ou Koh Phi Phi.
Donc, la plupart des gens qui passent par Phuket se barrent très tôt le matin histoire d’être à l’heure au rendez-vous.

Du coup, nickel, j’ai pu prendre mon petit dej peinard !

Après ça, je me suis motivé pour aller faire une petite balade sur les hauteurs.
Le petit trek de 3 kilomètres pour aller voir les singes et surtout profiter de la tranquillité du spot.

Franchement, c’était bien.
Malgré quelques touristes illettrés (c’est marqué ne pas nourrir les animaux, connard !!!)(et puis, viens pas pleurer parce que les bestioles te tirent les veuch, connasse, c’est quoi le délire de faire une selfie avec un macaque ?!!!), la balade est sympa.

Ça grimpe quand même sévère – et t’imagines bien qu’il fait toujours 30 degrés à l’ombre ici – mais, pour commencer la journée, c’est chouette !

Déjeuner au food court après ça.
Après-midi détente, je suis descendu jusqu’à la côte, voir si ça valait le coup d’oeil… Non !

Le soir, c’était festival dans la vieille ville.
Très sympa de voir toutes ces lumières dans la ville. Les rues sont ornées de lampions rouges (nouvel an chinois oblige) et la foule, relativement disciplinée, arpente les artères du centre sans trop s’éparpiller.

Une fin de soirée à l’hôtel, avec 2 drama queens made in UK et dodo…