Japon – Asahikawa

Publié le

Je suis en mode Pierre Mortez dans le train, avec mon pull polaire même couleur, même motif que le tissu des sièges…

J’arrive à asahikawa, laisse tomber la neige de folie !
Deux stations avant, c’est un peu plus petit comme ville et l’épaisseur de neige avoisine les 50cm.

Une hallu !

Tout est enseveli. Les maisons, les voitures, les restos, les routes, les champs.
On ne distingue plus les trottoirs, c’est juste la banquise.

A asahikawa, idem, c’est la tempête de neige, on en prend plein les mirettes – notamment parce que tout est blanc. Tout !

Et puis on sent qu’on est dans le centre du pays, ça caille plus que sur la côte.

Ma guesthouse n’ouvre qu’à 16:30…
Pétard, c’est un peu emmerdant quand même ça… Ici, le check-in dans les hôtels etc. ne se fait pas avant 15h. Alors que le check-out est à 10h… Et que le train, c’est du rapide… Bref !

D’habitude, y’a moyen de déposer ses bagages à l’entrée, histoire de pas se taper le backpack toute la journée.

Là, y’a personne, je l’ai profond.
Je vais donc devoir prendre un casier à la gare… Si j’avais su ^^

Donc voilà, je repasse à la gare et je tombe sur une petite nana qui fait une enquête sur les usagers étrangers du train japonais.

La pauvre doit galérer pour trouver des touristes ici… Du coup, je m’arrête 5 minutes – rien à voir avec le fait que la nana soit super jolie, bien-sûr…

La nana est surtout hyper sympa.
Elle a ses 2 fiches, une avec les questions en anglais et l’autre en japonais, pour comprendre ce qu’elle vient de me demander :)

À un moment, elle galère trop à poser sa question donc je lui dit, en japonais, qu’elle peut essayer de s’exprimer dans sa langue maternelle… L’hallu qu’elle a tapé, lol, c’était énorme ^^

Bref, on a finit par discuter pépère sur la ville, son taf etc. Très très cool.

Comme j’ai répondu à l’enquête, j’ai eu droit à un éventail en cadeau – et elle m’a même filé une de ses poches de chaleur (c’est un truc typiquement japonais, que tu trouves dans le konbinis. Il s’agit d’un sachet qui reste chaud pendant une dizaine d’heures. C’est juste taré comme truc. Parce que c’est vraiment chaud !!! Et ça le reste, crois moi !)

Là, je pars sur Biei. En espérant que ça soit praticable, vu la couche de neige de dingue qu’il doit y avoir.

Quelques heures plus tard, je suis sur le retour vers Asahikawa.

Pétard, jsuis dead !
Je suis congelé :)
Enfin congelé, pas entièrement, hein, disons juste que j’ai les mains gelées et les pieds qui commencent à se refroidir ^^

Bon, à Asahikawa ça tombait déjà de ouf mais, comme c’est la ville, ça déblaie un minimum – sachant que les rues restent quand même très chargées.

Biei, c’est plus proche du village.
Alors quand ça tombe, ça reste. Et quand ça tombe de ouf, on lâche complètement l’affaire et les couches de neige se superposent :)

Franchement, on doit friser les 30cm là !
Par endroit, c’est vraiment impraticable.
Je te jure, t’en as jusqu’au mollets et, pour info, je suis en taille basse niveau chaussures ^^

Et ça pourrait aller si ça s’arrêtait un peu de tomber, mais c’est définitivement pas mon jour. Déjà le rock au réveil… Je m’égare ^^

Donc oui, t’en prends plein la trombine.
Il fait pas si froid que ça – même si on a perdu quelques degrés – mais tu prends de la neige de toutes parts, t’as les paumettes et les joues qui s’engourdissent rapidement.

Et puis cette saloperie de vent qui tourne ne te laisse aucun répit… ^^

Alors c’est impressionnant à voir, toute cette neige. Perso, j’ai pas souvenir d’avoir vu ça dans l’ouest, à Nantes ou au Mans, et y’a vraiment énormément de neige.

Le seul souci, du coup, c’est que tout est blanc. Vraiment tout. On ne voit rien, on distingue à peine les rues, les trottoirs, les voitures, les arbres. Du coup, pour les tophs, c’est pas la folie…

Je pense que je ne vais pas ramener grand chose de mon séjour ici.

Plus bas, à Furano, je crois que les champs de lavande et de fleurs seront tous recouverts de neige… Pas sûr que ça vaille le coup niveau décor.

Je vais regarder ça ce soir histoire de prévoir un plan B :)

Le petit plus du coin, c’est la ligne entre Asahikawa et Furano.
Il n’y a qu’un wagon qui fait l’AR. C’est juste énorme, on est tous entassés dans la même voiture, on est pas loin du « petite ville, petite gare, petit train » lol

Allez, je dois te laisser, j’ai quelques courses à faire et ma guesthouse à découvrir ^^

Photos