Japon – Hokkaido

Publié le

Allez, c’est parti !!!

J’avoue, j’ai une de ces flemmes de t’écrire…
Pas que je sois crevé ou trop occupé, mais je sais pas, je suis sûrement plus trop dans la mood carnet de voyage… M’enfin, quelques lignes quand même hein, on est pas à ça près ^^

Bien arrivé à Hakodate !

Pour le coup, je ne t’ai pas écrit depuis un bail, il faut que je fasse un petit résumé des jours passés à Tokyo et environs.

Je suis donc bien arrivé sur Tokyo, mercredi dernier.
Je suis parti du Snam (City Mother Fucker !!!) vers 7:30. J’étais un peu gerbouille et j’avais tellement la tête dans les fesses que j’ai failli rater mon train lol

Une première ! D’habitude, j’essaie d’être sur place bien à l’avance ; si bien que je ne sais pas comment je me suis démerdé, mais je me suis retrouvé à courir sur le quai, à quelques secondes du départ.

Je te raconte pas la suée… Bah oui, imagine, ça caillait de ouf ce matin là. Du coup, j’étais parti avec 5-6 couches de fringues – et mon traditionnel slip en laine – avec tout ça, laisse tomber, le moindre effort et c’est la mousson ^^

M’enfin, arrivé à l’aéroport, rien de bien extraordinaire.
Je partais avec Lufthansa cette fois, escale à Munich. Pas mal. Pas au niveau des compagnies des Émirats, mais ça va – et puis pour 500€ l’AR, on va pas se plaindre :)

Arrivé sur Tokyo, j’hallucine : il fait beau ! Il fait même plutôt bon.
Tous mes amis ici m’ont mis en garde, genre « ça pèle de ouf, tu vas mourir etc. » mais en fait, tout roule je trouve.

J’ai topé mon hôtel assez facilement – faut dire que le proprio t’envoie un plan très détaillé et toutes les infos nécessaires à une arrivée des plus commodes.

L’hôtel, c’est une sorte de mélange entre le dortoir et le capsule hôtel. C’est plutôt bien structuré, mais le reste des gens sur place ne sont pas là pour se faire des potes, ça se sent tout de suite ^^

C’est le dortoir à la japonaise quoi. Les gens restent dans leur coin, la trombine dans le téléphone, on dirait mes collègues du pôle Réseau au déjeuner ^^

M’enfin, j’ai quand même pu faire la conversation avec une espagnole très sympa qui est en working-holiday ici pour un an.

Je vais pas rentrer dans le détail du séjour su Tokyo, mais bon, j’ai eu le temps d’aller voir ma famille d’accueil – qui a pris un sacré coup de vieux, ça met une claque (d’autant que, de mon côté, j’ai pas l’impression d’avoir pris une ride lol). On a fêté l’anniversaire de Léo (leur fils)(arf, il va prêt falloir que je te fasse un topo sur la famille… On verra ça ^^) qui vient d’avoir 31 ans et on a passé l’après-midi à discuter.

Le lendemain, je voyais ma pote Hiroko. On a visité quelques parcs, on est allé miamer des gyosas et on s’est terminé au salon de thé ^^

Le week-end, je suis parti sur Mito, voir mon pote Erwan et sa femme Wakana (un topo là-dessus aussi ?). C’était excellent, les parents d’Erwan étaient là aussi. On a passé une bonne journée, malgré le temps pourri, à visiter des temples etc. On a pris le temps d’aller picher un peu – les parents du lascar sont bretons, on se refait pas :)

Genre Erwan adore me charrier parce que j’habite au Mans, mais quand j’ai dit à ses parents que j’étais nantais, ils ont poussé un ouf de soulagement lol
Les chiens de font pas des chats – ça faisait longtemps, hein, une petite expression bien vintage :)

Le lendemain, très tôt, on a accompagné les parents à la gare – ils partaient pour Hiroshima – et on a profité de la matinée ensoleillée pour aller se balader le long de la rivière de Mito.
Vraiment, c’était top. On était à la cool à chiller et à nipponiser – parce que bon, la pauvre Wakana (qui ne parle pas français) n’avait pas pu en placer une depuis le jeudi, les parents d’Erwan ne parlant ni anglais ni japonais, Erwan devait se fader la traduction à chaque fois…

Avec mon niveau de merde, la conversation ne pouvait pas être d’un niveau exceptionnel, mais bon, c’était au moins ça ^^
Et puis bon, je t’en parlerai peut être, mais c’est un peu compliqué d’en placer une avec Erwan :)

M’enfin voilà, c’était quand même sympa de se revoir.
Dimanche soir, retour à Tokyo et lundi matin, réveil tôt pour toper mon train et hop, direction Hokkaido !

Le Shinkansen (ou TGV japonais), c’est vraiment le top.
En 4 heures et des poussières, j’étais à Hokkaido.

Sur le chemin, je me suis endormi quelques minutes. En ouvrant l’œil, un moment, je tombe sur une campagne japonaise complètement enneigée. Une hallu, c’était magnifique.

Et puis, arrivé au nord du Honshu, sur Aomori, laisse tomber l’angoisse.
Il neige. Il neige de ouf ! Mais alors de ouf, tu vois plus rien…
Je me souviens m’être regardé dans le reflet de la vitre et me dire « Ça va piquer… » parce que bon, je déteste la neige et toute ses conneries.

Je m’attendais à ce qu’il fasse froid à Hokkaido mais bon, fin novembre, j’espérais qu’on soit encore en automne… Bah non lol Winter si Coming mec et tu mets pas 10 minutes a le comprendre ^^

M’enfin, j’avais prévu le coup (même un peu trop) et j’avais de quoi affronté le froid :)
Quelques minutes plus tard, la voix toute mignonne de la compagnie japonaise JR t’annonce qu’on arrive sous peu à Hakodate et qu’il est temps de se préparer…

Je te laisse là dessus, j’ai une douche à prendre et un dîner a préparer.
Je te parlerai de ma journée sur Hakodate et sur celle à Onuma – dont je reviens – plus tard.