Guatemala – Coban

Publié le

Bien arrivé sur Cobán !

Et il était temps, pour parler franchement ^^

Je suis parti de Nebaj très tôt ce matin, j’ai dû décoller à 7h du mat, parce qu’il y a une trotte jusqu’à Cobán et que je ne voulais pas arriver trop tard dans le spot – n’ayant rien réservé, il fallait que j’arrive tôt pour démarcher les hostels ^^

En arrivant sur la place, là où les bus passent forcément, je tombe sur un collectivo qui me propose de me descendre au tronçon d’autoroute (entre HueHue et Cobán) pour 20Q…

Mais calme-toi, Pepito, et remonte ta braguette, t’es pas prêt de m’enfiler, escroc ! (J’avais fait l’aller pour 10Q, non mais oh !)

Donc bon, jsuis allé me renseigner directement au terminal – où on m’a confirmé que le retour ne me coûterait pas plus de 10Q.

On m’a même précisé l’endroit où je devais attendre le bus. Il y avait 3 flics qui poireautaient à l’angle indiqué.

En arrivant, avec ma dégaine de touriste, j’ai pas tardé à me faire interroger sur le qui, quoi, pourquoi lol

Et alors c’est fou comme le sujet France les intéressait. Les élections, les migrants, les sans-papiers. Non mais sérieux, un des flics avait vu un sujet sur l’immigration en France…! Mais pourquoi ?!

Sérieux, certaines personnes, ici, ne savent pas où se situe la France, ni même qu’on y parle français – genre on parle anglais… Non mais…

Et ce qu’on leur montre de notre pays, c’est ça ?!!! On peut pas leur faire une compil’ de la chronique régionale de Pernault ?! Qu’ils voient qu’on fait aussi du pain, du vin, du Boursin !!!

M’enfin, les flics sont cools et m’indiquent même où descendre et comment me rendre à Cobán.

Et comme ils ont vite compris que mon espagnol n’était pas mon meilleur atout, ils ont carrément alpagué le chauffeur du bus et le rabatteur pour leur demander de me descendre au tronçon :)

Une quarantaine de minutes plus tard, j’arrive au fameux tronçon, où un mini-van attend les gens se rendant à Cobán.

On a fait 2 changements à Cunén et Uspántan et on est arrivé à Cobán à midi.

Et là, c’était un peu le bordel, je savais pas trop où j’étais, encore moins où j’allais et il me fallait du Wi-Fi.

Heureusement pour moi, j’étais à côté de la plaza Magdalena, sorte de complexe commercial avec un mall et toutes les commodités d’usage – ça veut dire un McDo lol

Du coup, quelques clics et un Menú Del Dia plus tard, j’avais un pied à terre en vue à 900 mètres :)

J’arrive donc, le ventre plein, à la Casa Luna. Je prends une douche – c’est fou comme les voyages en collectivo (entassé entre 2 personnes à l’hygiène plus douteuse que la mienne ^^) te laissent avec une impression crasseuse… – Et j’ai maté un film pépère.

J’ai fini la journée en balade autour de Cobán, à chiller dans les rues, la forêt etc.

Et je suis allé dîner.

En rentrant à l’hostel, je tombe sur 2 nanas dans le dortoir. Sérieux, on est 3 dans l’hostel et faut qu’il y ait du monde dans ma piaule ?!!!!

En plus, le barman du spot fait son cake aux platines, à base de techno-tunning grosses basses etc.

Bon, j’ai fini par causer voyages avec Julie et Margot pendant 2 heures lol

Et là, bah je me couche !

Demain, départ pour Lanquín, en espérant que le temps se tienne – ils ont prévu de la pluie pour jeudi, croisons les doigts ^^

Photos