Costa Rica – Samara

Publié le

Alors Tamarindo, c’est pas mal… Mais trop de monde !

En fait, c’est un gros spot de surf donc, sur place, c’est un peu roots-reggae-ragga. L’avenue principale est blindée de magasins de surf et d’agences qui proposent des stages de surf etc.

Le truc c’est que, du coup, la plage est blindée.
Entre ceux qui bronzent, ceux qui apprennent à surfer, et ceux qui chillent, tu circules difficilement. Dans l’eau, j’en parle même pas, les surfeurs se marchent (glissent ? ^^) dessus.

Donc voilà, pour moi qui aime être au calme, c’est pas le top.

Je suis rentré le midi pour miamer, j’étais seul-tout sur la terrasse de la guest, trop bien :)
Le temps de vous écrire le résumé des derniers jours et je suis descendu prendre une douche avant d’aller voir le coucher de soleil.

Dans le dortoir, je tombe sur 2 américains, on se présente et quand je leur dis que je suis français, la nana, trop contente, me répond dans un français très correct.
Rachel et son mec Zac, originaires d’Utah (USA), sont en vacances avant de reprendre les cours (dont un cursus en médecine qui s’annonce costaud, pour Zac). Ils ont donc décidé de partir se détendre avant d’enchaîner (l’idée c’est qu’ils en profitent également pour apprendre l’espagnol sur place pour ajouter une corde à leurs arcs).

On a discuté un bon moment, à s’échanger des tophs etc.
Le truc, c’est qu’on s’est tellement bien entendu, qu’on en a loupé le coucher de soleil lol

Du coup, on a décidé de miamer ensemble, à la cool dehors, pour finir notre conversation.
On a topé une sorte de petite échoppe pas loin de la guest. Le doss est minuscule, juste une table (les gens prennent visiblement surtout des trucs à emporter) et une mini cuisine dans laquelle le proprio s’affaire. Musique latino à la cool, pas trop fort, on a bien senti le truc.
Résultat : on s’est posé :)

On s’est tapé un casado bien riche pour 2500 colones, en discutant avec les potes du proprio qui attendaient devant le comptoir. Super moment, franchement, c’était parfait !

Retour à la guest après, j’étais cuit ! Si tu as bien suivi, tu sais que je me suis levé très tôt pour arriver à Tamarindo donc bon, j’avais besoin d’une bonne nuit de sommeil.
D’autant que, comme le spot n’était pas forcément ma came, je pensais partir le lendemain.

Rachel et Zac pensaient faire la même. On a donc décidé de voyager un peu ensemble, le temps d’aller plus au sud, à Samara (via Santa Cruz et Nicoya) et d’improviser sur place.

Réveil à 6:30 le lendemain, le bus pour Santa Cruz est à 7h.
On est très vite matinal ici. Je pense que c’est la chaleur. On cuit littéralement à midi, du coup on essaie de profiter un max de la matinée ^^

Zac, qui a eu du mal à trouver le sommeil, est parti à 6h pour marcher sur la plage, avant de partir. On lui a proposé de la cocaïne genre 2-3 fois de suite…
Oué, c’est un peu ça Tamarindo, des mecs qui traînent sur l’avenue principale, à l’affût de la moindre proie ou des dealers qui attendent les clients. En même temps, à la tronche des surfeurs – sans vouloir succomber aux clichés – t’as envie de dire que oui, la weed doit bien se vendre ici…

Le bus n’arrive qu’avec 5 minutes de retard, on a vu pire lol
Le trajet se passe impeccablement, on a enchaîner les bus sans trop attendre. A peine une heure, je crois, sur Nicoya. On a même eu droit à un bus climatisé jusqu’à Samara : du bonheur !!

Arrivés sur Samara, il est genre genre 11h du mat. On prend le premier hostel qu’on croise, il est à 8450 colones la nuit, c’est forcément plus que dans les terres mais bon, c’est la plage quoi… #piegeAtouristes

L’hostel est pépère, bien tenu, calme etc. La nana à l’accueil est excellente.
Mane est originaire d’Argentine et est ce que j’appelle une nana « nature ».
Tu sais, pas de soutif, les nibards qui tombent, le poil au pattes, les aisselles roots-reggae-ragga etc. Pardon pour le cliché hein, mais la nana est vraiment drôle à voir, les cheveux courts, en vrac – genre tu te les coupes toi-même un soir de cuite avec un couteau Nutella (en plastique là ^^) – avec une tresse/dreadlock qui pend derrière etc… M’enfin bref, Mane est cool et c’est tout ce qui compte ! #grosKiff

Quant à Samara, c’est minuscule mais pétard, c’est chouette. La plage est moins blindée qu’à Tamarindo. Pas une planche de surf à l’horizon, c’est pépère.
On se pose, on se baigne, c’est coolos ! Y’a pas autant de mecs qui traînent ici, t’es moins là, à surveiller tes affaires etc. (Enfin, je ne peux pas m’empêcher de jeter un œil, réflexe de routard parano lol ^^)

De retour de la plage, on doit aller faire des courses, pour miamer.
A la base, j’avais proposé une salade de thon, un truc simple, mais visiblement, Rachel n’est pas trop thon lol

Au final, on a pris chacun notre truc. J’ai pris des noodles (encore lol), une banane, du yaourt etc. Ils sont parti pour du riz avec maïs et haricots noirs.
Et là, grosse barre de rire ! Visiblement, je ne suis pas le plus largué niveau cuisine ^^

Zac a essayé de prendre les choses en main et a balancé les 2 kilos de riz dans la casserole, avec de l’eau et a mis le tout à chauffer… En voyant ça, Rachel a hurlé « WTF ?!!! » – j’ai cru qu’elle allait le tuer :)

M’enfin, ils ont fini par avoir un truc dans l’assiette et, à voir la tête de Zac en mangeant, c’était pas top lol
Le truc bien avec les noodles, c’est que tu peux pas les rater ^^

Bref, on a chiller sur la terrasse l’après-midi. Il fait tellement chaud ici, je te jure, t’as juste envie de te poser dans un hamac avec l’album de Julien Doré :)

Le temps de se réveiller, de prendre une douche et de demander à Siri à quelle heure le soleil se couche, on est parti pour la plage pour se poser. Superbe coucher le soleil. La plage de Samara forme un croissant du coup, t’as un panorama génial quand le soleil s’efface et que le ciel change de couleur. Qu’est-ce qu’on est bien sérieux…

Le temps passe à une vitesse, ici, on a pas vu les heures défiler.
On causait films, séries et on a abordé les dossiers Narcos, GoT, WestWorld, les séries Netflix Stranger Things et the OA etc. On a même tapé un gros délire sur Arrested Development (que je conseille si tu n’as pas encore vu). En fait, Rachel a abordé le sujet des plages naturistes, je sais plus ni comment ni pourquoi, mais bon… Et je leur ai demandé s’ils connaissaient les NeverNude (vu dans Arrested Development) et oui, ils ont vu la série.
Sérieux, tape ça dans Google, c’est ouf lol

Au final, il devait être genre 20h quand on est rentré à l’hostel.
On a commencé à cuisiner et on est tombé sur Max, dans la cuisine.

Max, c’est un allemand un peu barré mais super sympa avec qui on a mangé. Le mec est allé en Colombie, en Bolivie et termine son trip au Costa Rica – donc on a pu debriefer de pas mal de choses, une fois à table. En gros, on était d’accord sur tout lol
Rachel et Zac n’en revenaient pas. Tout ce que Max disait, je leur avait dit la veille ^^

Là encore, les avis sur le Costa Rica se rejoignent, on trouve certains spots assez coolos, mais c’est quand même beaucoup trop cher et surtout, on s’attendait tous à quelque chose de plus sauvage (t’es prévenu ^^)

Grosses barres de rire avec Max en tout cas. Le mec a un rire de dingo, ça faire genre « ah ah ah » bien fort, bien grave, le père Noël sous prod :)
Le mec est Bavarois, ça s’entend pas mal et il est aussi fan de foot. Zac aussi, du coup on a pu debriefer l’Euro (et le hold up portugais)(saloperie va !!!)

Couchage tôt (toujours), sans aucune idée de ce qu’on allait faire ce matin (la flemme de regarder si tout est parfaitement conjugué, donc bon, ce que je viens d’écrire, c’était avant-hier et hier et là, j’en arrive à ce matin (ouf !))

Donc oui, ce matin on s’est levé sans savoir que faire.
Le Costa Rica, c’est quand même un peu galère pour circuler… Genre au sud de Samara, y’a Montezuma. Mais visiblement aucune route pour s’y rendre directement. Enfin pas en bus (pas cher), seulement en shuttle (très cher). Faudrait juste m’expliquer comment on peut en arriver à te dire « pas de route » pour t’obliger à claquer de la thune…

La seule option abordable, c’est genre 4-5 bus et 8 heures de trajet, sans compter les correspondances… Donc bon, j’ai passé 2 heures ce matin à voir ce que j’avais comme alternatives – sachant que bon, Montezuma, c’est de la plage. Je vais pas chialer si j’y vais pas.

Donc bon, j’ai repris une nuit chez Mane. Rachel et Zac ont topé une chambre double plus loin (besoin d’intimité)(est-ce que ça sent suffisamment le sexe comme ça, ou j’ajoute quelques métaphores scabreuses ?! ^^)

Bref ! Ce matin, je suis parti à la cool, me balader sur la plage.
À marée basse, j’ai pu explorer une partie de la côte rocheuse – encore une fois, je me retrouve seul dans le spot, j’adore !

Sur la route, j’ai croisé un iguane, et sur la plage, des carcasses de poissons plutôt bien conservées (t’as dû voir les tophs passées).
Je suis repassé par l’hostel où Rachel se faisait belle et Zac révisait son espagnol.

On s’est motivé pour aller voir la plage de Buena Vista, sur les bons conseils de Max.
En arrivant au spot, deux panneaux un peu flippants te préviennent qu’il y a des crocodiles dans le coin… Mouais… Bon, on avance quand même.

Pour accéder à la plage, il faut traverser l’estuaire. Un peu de sable et de l’eau, rien de profond, mais tu ne peux t’empêcher de repenser au panneau… Tu n’en mènes pas large, en traversant le truc à tâtons, à l’affût de la moindre forme suspecte lol

Arrivés sur la plage, on est seuls !!! Seuls mec ! Le spot est énorme et pourtant, à part nous, et quelques pêcheurs locaux : personne ! Visiblement, les panneaux en ont refroidis plus d’un lol
Tant pis pour eux. L’endroit est magique :)

La plage est propre, l’eau à bonne température, les vagues énormes. On s’est baigné pépères, bousculés par la houle, à se causer en espagnol pour pratiquer un peu ^^
Sérieux, c’était une hallu, on est resté bronzer (cramer ?!) un brin et on a décollé vers 13h.

Là, je suis rentré me poser pour vous raconter tout ça – et surtout en profiter pour prendre une douche et me mettre à l’ombre :)

J’espère que ça se passe aussi bien pour vous que pour moi.
Demain, c’est improvisation totale, peut être ma dernière journée avec Rachel et Zac, on verra. J’entame ma deuxième semaine ici, pour le moment, tout est bien passé, je croise les doigts et je touche du bois ^^

J’ai pris pas mal de couleur déjà lol, j’ai même cramé mec, une première en 35 ans. J’ai dû acheter de la crème solaire (et pourquoi pas vendre de la glace aux eskimos oh !!). Bref, je m’hydrate, je me badigeonne de crème, je suis lubrifié souhait… Et là, ça sent suffisamment le sexe ?! ^^

Se loger

Hostel Samara
A 50 à l’est de l’église catholique, 50205 Sámara, Costa Rica

Photos