Brésil – Parati et arrivée à Sao Paulo

Publié le

Bien arrivé à Sao Paulo !

Je devrais ptet commencer par te parler de Parati, parce que ces 3 derniers jours ont été un peu chargés – enfin, c’est surtout moi qui était chargé… ^^

Alors, je suis parti visiter Trindade, il y a 3 jours.
C’est un spot recommandé pour les gens de passage à Parati. Au programme : balades, plages et piscine naturelle.
Bon, j’ai pas surkiffé l’endroit, d’autant que la piscine naturelle, attraction principale de ce village de pêcheur, était blindée de monde et pas si jolie que ça.

Du coup, je suis rentré assez tôt sur Parati, l’occasion de savourer un açaï banane-miel dans une petite rue à côté de mon hostel. Pétard, la petite nana qui te fait ton açaï est d’une beauté… tu mets du temps à t’en remettre ^^
Et alors l’açaï : miam ! J’aime vraiment beaucoup ce sorbet, c’est frais, ça cale bien et ça me rappelle un peu le goût du anko japonais – tu me connais, je suis accro aux dorayakis ^^

Après cette pause gastronomique, je suis rentré et j’avais de la compagnie dans la piaule.
Marie et Olivier, 2 amis français venaient de débarquer et faisaient connaissance avec Henrique, un brésilien de Sao Paulo en vacances. Caroline et Rene, 2 allemands en voyage, étaient arrivés un peu plus tôt également.

Henrique nous a de suite proposé d’aller boire un verre. Bon, nos amis allemands étaient occupés, mais en bons français qui se respectent, on a pas hésité une seconde.
On s’est donc dirigés vers le centre historique, à la recherche d’un bar.

C’était très cool. Vraiment. Henrique, contrairement à pas mal de brésiliens, parle très bien anglais. On a donc pu discuter de pas mal de choses, faire de bonnes vannes et prendre quelques bonnes barres tous ensemble.

Marie et Olivier se connaissent depuis longtemps et habitent Paname. Marie est une petite blonde BCBG qui parle comme une caille-ra par moments (‪#‎çaMeDégoute‬) et Olivier est étudiant en médecine. Le mec est beau gosse et à le profil du parfait aimant à homos.

Et ça na pas manqué, lol, notre serveur, très efféminé a flashé sur lui ^^

Le pauvre. Olivier lui a juste demandé quel était son parfum – en même temps, c’est un peu ambigüe comme question… – du coup, le mec a pris ça pour un appel et est resté quelques minutes à nous raconter sa vie, nous montrer ses photos ; le tout sans lâcher l’épaule d’Olivier, c’était à mourir de rire. Nous, on continuait à prendre notre cuite, pépères, mais on commençait à avoir sévèrement la dalle. Le temps pour Olivier de récupérer le numéro du serveur (lol) et on a décollé pour aller miam.

Sur le chemin du resto, Henrique nous demande si on a déjà testé la Cachaça, un alcool local traditionnel. Je dis que non et il insiste pour qu’on se paie une bouteille.
Alors, autant les bières au bar ne m’ont pas fait grand chose, autant la Cachaça m’a mis une claque…! Et puis on était que 3 sur la bouteille, Marie a fait sa chochotte (y’a plus de jeunesse…).

Petit resto sympa et retour à l’hostel, où il y avait encore de l’ambiance. On s’est arrêté prendre un dernier verre avec d’autres gens – notamment un relou ricain dont j’ai oublié le nom et qui prenait Marie pour sa meilleure pote ^^
Quelques minutes plus tard, Marie et Henrique sont montés se coucher (ensemble, ou pas, je ne sais pas… ^^)(je vois déjà la trombine de Marie en lisant ça ^^)(‪#‎jeSuisMort‬), Olivier est parti aux toilettes – le mec a une vessie minuscule, un truc de dingue ! – et comme j’étais tout seul, le staff de l’hostel (très cool, je t’en ai pas parlé, mais l’hostel est top et Julian, le mec qui m’a accueilli, et sa nana sont juste au top) m’a proposé de sortir faire un peu la fiesta.

Tu me connais, je ne suis pas contrariant, j’ai cédé facilement ^^
On est parti avec un petit groupe de personnes pour le centre historique et on est rentré dans un bar – encore un plan où j’avais pas une thune sur moi et il fallait que je mendie une petite bière par-ci par-là ^^

Et sur qui est-ce que je tombe dans le bar ?! Notre serveur !!! Énorme ! Il était avec une de ses potes et ma reconnu de suite (ma dégaine de clodo fait un vrai malheur ici ^^). Du coup, c’était free hugs pendant quelques minutes et j’ai pu me faire payer un coup – bon, j’ai dû user d’un stratagème odieux, lol. Le mec me demande si Olivier est célibataire etc. et moi, comme un connard, je lui dis « Ouè, peut-être, faut insister un peu… » MDR !! Alors que je sais qu’Olivier est en couple ^^ – mais j’avais vraiment envie d’une bière aussi…

Au final, quand on est parti du bar, j’étais dans un état, je te raconte pas.
Heureusement, que le serveur et sa pote m’ont ramenés à l’hostel, parce que je me serai perdu, c’est sûr ! ^^

Le lendemain, Marie et Olivier partaient pour Trindade à leur tour.
Henrique et moi, on a décidé de rester dans le coin pour chiller. J’ai passé la fin de matinée à gribouiller (ça faisait longtemps, pétard…) dans le jardin – Moïse était aux platines, c’était du bonheur, genre du bon hip hop brésilien, un truc de malade avec instrus de ouf, j’ai surkiffé !

Vers midi, c’était l’apocalypse ! La colonie de gamines est arrivée pour manger sur la terrasse, c’était juste le dawa. Je suis monté toper Henrique pour lui proposer de miamer et on est parti toper un resto pas cher dans la foulée.
On a trouvé un spot excellent, pas cher et très très bon. Et on a passé genre 2 heures à discuter du Brésil, de la France, de culture, cinéma, politique etc. c’était génial.
C’est juste dingue, tout ce que tu peux apprendre sur un pays en si peu de temps !

De leur côté, Marie et Olivier kiffaient les plages de Trindade, à un détail près : le serveur étaient avec eux !! Là, on peut sortir le XPTDR !

Le mec a pris le bus avec eux – y’a qu’un seul bus pour Trindade, le truc part toutes les heures… Comment te dire… Le karma ^^ – il les a suivi un moment sur place – apparemment, ils ont tout fait pour s’en débarrasser, le(s) pauvre(s) ^^ – et a fini par lâcher l’affaire en fin de journée…

Avec Henrique, on est partit se balader dans Parati et on a rejoint tout le monde à l’hostel vers 18h. C’était Mexican Party le soir, avec tacos au menu et une caipirinha offerte. Bon, j’avoue qu’on a pas attendu que la soirée commence pour se mettre bien. On a commandé des bières (mais vraiment pas mal de bières) et on a commencé à picoler.

En fait, Henrique voulait nous apprendre quelques jeux de cartes – le genre de jeu où tu te mets une mine, ai-je vraiment besoin de te faire un dessin ?

Et c’était excellent. Déjà parce qu’on s’est vraiment éclaté (nos amis allemands nous ont rejoins, c’était top !) et surtout parce la soirée était vraiment pépère. Tout le monde avait l’air de bien kiffer le truc. On devait avoir l’air de parfaits crétins par moment – notamment au moment du Ship, lol, je ris encore quand je revois Olivier tenter de garder son sérieux en disant « Ship » et quand je repense à mon « Ship back » ridicule… ^^

Non, vraiment une très bonne soirée en très bonne compagnie.
J’ai vraiment de la chance à chaque fois, de tomber sur des gens cools et détendus. Pas de tabou, pas d’embrouille, on partage plein de trucs et on se marre bien !

On a finit la soirée à 3, avec Olivier et Henrique, à jouer au « I never » et on s’est terminé. J’étais claqué (et j’ai plus 20 ans, moi !!) du coup, je me suis endormi comme une merde, malgré les ronflements de Caroline – lol, comment une nana aussi petite et fluette peut-elle ronfler aussi fort ?!! #çaMeDégoute ^^

Le lendemain, hier donc, je devais prendre mon bus pour Sao Paulo. J’ai dit au revoir à la troupe et j’ai tracé. Je suis content parce qu’en bas, avant de partir, tout le staff est venu me dire au revoir.

On a discuté un moment, je leur disais que je voulais peindre à SP et là ils me disent « Merde, on a un mur ici sur lequel on voudrait un graff !! » La loose, que veux-tu… Mais bon, qui sait, si je repasse au Brésil, il y a de grandes chances pour que je revienne à Parati. C’est trop chouette ici, ça mérite une petite pause d’une bonne semaine minimum !

Enfin hier, vers 15:30, on a débarqué sur Sao Paulo (en avance, mec, c’est ouf !!). J’ai trouvé ma route et mon hostel très facilement. Pétard, l’hostel est super ! Bien placé, propre, avec casier perso, cartes magnétique – t’as même une prise à l’intérieur du casier, je peux laisser mon iPod en charge en toute sécurité ! Et puis je suis parti me balader dans la Vila Madalena, la zone bohème de SP. Bon, y’a du mur, hein, du street art partout, mais c’est vieux. Y’a encore des murs de 2013 !! Du coup, pas sur que ce soit très bien vu de peindre ici.

Je vais essayer d’aller au graffiti shop cet après-midi et voir si y’a d’autres spots, sinon tant pis… Je dis « essayer » parce que je suis claqué. J’ai du miamé un truc pas frais hier et j’ai passé une sale nuit. Pas malade, mais le truc m’est resté sur l’estomac, pas cool…

Y’a une autre française dans la piaule, lol, elle est arrivée hier soir. João, le proprio l’a installé et lui a dit que j’étais là aussi. Anna ne parle ni espagnol ni portugais, ça va piquer ici… ^^
Enfin ici, au Brésil. Parce que Sao Paulo a plus l’air d’une grande capitale que Brasilia par exemple. Y’a ptet plus de monde qui parle anglais ici, qui sait…

Bon, sur ce, je vais ptet aller me doucher moi.


Se loger

Hey Hostel (SP) ++++
Rua Bartolomeu Zunega 43 | Pinheiros | Vila Madalena, São Paulo, État de São Paulo 05426-020, Brésil
http://www.heyhostel.com.br/