Colombie – Arrivée sur San Gil

Publié le

Bien arrivé sur San Gil !

Ouè, j’ai bien préparé mon intro – j’avais envie d’ouvrir ce post avec une punchline de malade, il m’a quand même fallu 3 jours pour sortir ça… Promis, mon bouquin est plus élaboré ^^

Je suis arrivé sur San Gil samedi matin.
Bus de nuit jusqu’à Bucaramanga, en mode scandale. J’étais au dernier rang, juste devant les chiottes (sympa…) et à côté d’une nana un peu fat qui portait sa fille sur ses genoux… On est en Colombie, hein, l’indice de masse corporelle moyen est juste… McDonaldesque… Du coup bah tu prends des coups de fesses, de cuisses et de bidoche, quand c’est pas la gamine qui se retourne en t’alignant un low kick dans les côtes, chaussée de ses basket Dora l’exploratrice – et tu sais que mon indice de masse corporelle à moi ne me permet pas d’amortir les chocs… ^^

M’enfin, 9 heures plus tard, la trombine dans les fesses (un truc de ouf sérieux, les yeux collants, la bouche pâteuse etc. Sérieux, j’avais pas les yeux revolver de ma future femme, mais plutôt le regard assassin, l’envie de meurtre ^^), on arrive sur Bucaramanga. Il est 6h du mat, le temps de desayuner en speed et j’attrape un collectivo pour San Gil.

Trois heures de route !! J’avais pas idée que c’était aussi loin…
T’imagines pas comment j’ai larvé à l’arrière du van, j’étais en mode zombie, il m’a pas fallu longtemps avant de tomber dans le coma ^^

Arrivé sur San Gil, c’est coolos, petite ville en pente, un peu comme Salento.
J’ai juste légèrement galéré pour trouver une piaule, lol. J’avais un bon plan, trouvé sur Wikitravel, genre dortoir à 12000, pépère, bien noté etc. À l’adresse indiquée, rien !

Je me balade un peu, du coup, en m’arrêtant 2-3 fois pour demander si le prix des hostels et une nana très sympa, qui n’avait hélas plus de place en dortoir, m’indique que l’hôtel que je cherchais n’existe plus – tiens, il faudrait que j’édite la page Wiki… ^^

Je décide donc de tenter ma chance plus dans le centre et je tombe sur un hostel très cool avec dortoir à 15000, très clean, style colonial, nickel quoi. J’achète (!!!) à la Jean-Marc Généreux et je trace visiter le centre et almuerzer.

J’ai topé un resto sympa, le serveur était juste supra motivé pour me parler en anglais, sauf qu’il parle aussi bien en anglais que moi en espagnol lol, la barre de rire ^^
Mais j’ai super bien mangé – dans le plat principal, très classique au demeurant, ils avaient mis des morceaux de fraises dans la salade !!! ‪#‎Miam‬

Après, j’ai pu checker mes potes, mes ssoc’, ma famille : Matou et Cam, pour une pause glace, jus de fruit et on en a profité pour organiser nos activités pour le lendemain…

(Quelle transition !!)

Le lendemain donc, on partait pour une journée aventure / sports extrêmes / flex, toujours avec mes marseillais, accompagnés de Yanka, le fils de Cam.
On s’était calé sur un programme complet, un parcours de 9 activités dans journée dans un parc. Et pour se faire plaisir, on s’est fait plaisir !

Tu commences avec une tyrolienne bien cool au dessus des arbres, t’enchaines avec du canyoning, saut de 5 mètres dans la flotte (on en a repris 2 fois avec la troupe ^^), puis avec la session funambule, une descente en rappel, une descente sous un torrent artificiel (genre t’as le robinet pour gérer le débit de la cascade MDR !) – mais pour l’anecdote, tu descends sur 15 mètres, en prenant de la flotte plein la gueule.
Tu crois que c’est une descente en rappel classique mais non, le mec en haut te dis de tout lâcher, donc tu lâches tout et là, c’est le drame. Le mec en bas, celui qui tient la corde et gère ton frein, lâche tout aussi.

Et tu tombes dans le vide ! C’est pas long, mais la surprise et la chute te font remonter les tripes (et un peu les testicouilles, hein, y’a plus que le harnais qui te retient ^^), une sensation de ouf, c’est juste jouissif !!!

On a juste tous bien kiffé cette session, sauf peut être Monica, une colombienne du groupe qui nous a bien cassé les c… disons qu’elle a mis notre patience à rude épreuve… la connasse (non, impossible de rester poli ^^). La nana avait peur de tout faire, du coup on poireautait comme des connards pendant 10 piges à chaque fois… On aurait eu le temps de faire les activités 3 fois chacun…

Après ça, on a fait un mélange de trek, escalade sur rochers et on a terminé avec de la spéléo. Bien cool, malgré le fait que la grotte fasse très artificielle – c’est pas les Batucaves de Malaisie, hein ^^ – mais sur la fin, c’est top, tu finis à moitié dans la flotte. J’étais avec le sac, du coup, le guide et le photographe me demandent si j’ai quelque chose qui craint dedans. Je dis oui, ils me proposent de prendre le sac avec eux, mais c’était un piège lol
Ces 2 enfoirés en ont juste profité pour m’éclabousser d’eau quand j’ai eu les mains libres…
Sympa la douche froide !

Enfin voilà, journée très cool, bonnes sensations, bonnes barres avec les potes également.
Retour dans le centre en fin de journée, pause burger-frites et rentrage à l’hôtel.

Hier, on avait un planning aux petits oignons aussi : rafting et parapente.
Journée bien cool. La session rafting était super soft, quelques bonnes vagues (j’ai envie de rajouter « dans ta gueule »), de quoi bien te réveiller lol
Mais ça manquait un peu de descente et de vagues hardcore, on était bien parés à l’avant avec Cam, ils aurait pu envoyer du bois.

Mais le mono était super cool, on a bien discuté avec lui pendant les périodes calmes.
On s’est quand même allumé quelques bières entre 2 rapides, l’équipe de cinglés lol

Pause déjeuner vers 13h, petit almuerzo très sympa. Sérieux, on a bien mangé, pas de pollo, pas trop de riz, non, c’était cool. Et vers 15h, départ pour le parapente.

C’était mon premier vol en parapente. Pétard ce que c’est cool ce truc !!!
Quelle sensation de malade, les virages, les trous d’air – c’est comme dans l’avion, sauf que t’es pas dans l’avion, tu peux pas t’accrocher à ton siège, quel pied !

Et puis cette vue, sans déconner, c’est juste énorme, tu te prends pour Yann Arthus Bertrand, ça défile en bas comme dans les films du National Geographic, t’as la banane pendant 10 minutes.

Ca tue, y’a pas d’autre mot. Et alors, cocasse, le mec me dit qu’on ne peut pas rentrer atterrir au point de départ, y’a pas assez de vent, du coup on descend, lol, en s’écartant du spot de vol (là où les autres font des rondes) et on finit par atterrir dans un champ MDR !!!

Avec ma poisse légendaire, je me suis pas posé de question, mais je revois encore la tête du propriétaire qui nous a regardé descendre au milieu de son champ en frisant le torticolis ^^

Le côté positif du truc, c’est qu’en vol, t’as qu’une envie, c’est de partir loin. Faire des tours et des tours au-dessus du même spot, ça va bien 2 minutes, mais t’as vraiment envie de prendre les commandes et de tracer vers l’horizon.
Bon, je ne suis pas allé jusque là, mais on a quand même finit plus loin que les autres ^^

Retour dans le centre de San Gil vers 18:30, le temps de toper mon sac à l’hôtel – je déménage vers le camping de Matou et Cam pour les jours à venir – et on est parti faire des courses pour se faire un barbeuc de folie.

Je te dis pas comme on s’est mis bien.
Le camping est désert, les vacances colombiennes étant terminées. Il n’y avait que nous.
On s’est allumé un petit feu pépère, on s’est arrosé au rhum-mangue pour l’apéro et Cam nous a fait grillé des morceaux de barbaque de malade. La claque !!! ‪#‎reMiam‬

Et petite nuit en tente, peinard.
La vraie vie quoi. Je nous revois avec Cam, en train de faire sécher nos pompes devant le feu, les pieds bien au chaud, à chiller en attendant Matou, entre 2 blagues salaces de Yanka – sérieux, ce môme est juste hallucinant, il te parle de Marc Dorcel, de Hentai, etc. « Papa, comment on fait un 69 ?! » lol
On était pas comme ça à 11 ans, sans déconner ^^

Ca a vraiment du bon la vie en groupe aussi. Pas que pour les activités ou les conversations, mais aussi juste pour l’ambiance. D’autant qu’avec mes marseillais, j’ai pas à m’inquiéter pour le miam, Cam déchire aux platines, on se tape la cloche à chaque fois !

Voilà pour les 2-3 derniers jours.
Au programme des jours suivants, la visite du village de Barichara, des balades et du kiff !!!