Pérou – Huaraz et Trujillo

Publié le

Je pue, c’est une infection…!

Et pour cause, j’enchaîne les bus de nuit – moins cher qu’un trajet et une nuit d’hôtel cumulés, mais moins hygiénique – et les treks depuis 2-3 jours… ^^

Je suis arrivé sur Huaraz (au nord de Lima), en bus de nuit donc, avant-hier.
Pour enchaîner, j’ai enchainé : débarqué à 5h du mat, même pas le temps d’attraper mon sac qu’un vendeur de tours m’alpague et enchaine (décidément, on va friser le SM avec ce post… ^^) les offres discount pour dortoirs et treks – je lui ai coupé la parole, mais je suis sûr qu’il était à 2 doigts de me proposer massage etc.

Du coup, à 5:30, j’étais dans une auberge, en train de feuilleter les différents treks dispos dans la région. Le trek le plus populaire consiste à passer 12 jours en montagne. N’ayant ni l’équipement, ni le temps, ni le fric et encore moins la motivation pour ce genre de trip, j’ai sélectionné 2 treks à la journée : un glacier dont-je-ne-peux-pas-prononcer-le-nom (les fans d’Harry Potter apprécieront ^^) et le laguna 69.

Le rendez-vous pour le glacier est à 8h. À peine le temps de poser mes affaires, de boire un café, mais pas le temps pour une douche, que je pars pour l’agence.

Il fait relativement chaud sur Huaraz mais, passés les 3000m, le temps se couvre et ça commence à cailler sévère !
Pour se rendre au glacier, il a y genre 1 heure de marche en pente. Le parcours n’a rien de compliqué, mais avec l’altitude, tu prends quand même cher.
Le glacier est chouette ! T’es en plein milieu du Mordor, c’est sec, ocre et anthracite. Et d’un coup bim ! un bloc de glace énorme qui monte jusqu’à se fondre dans les nuages.

À droite à gauche, le glacier se teinte de turquoise, de vert, c’est comme sur les photos du National Geographic – dommage que mon iPod ne puisse pas révéler toutes ces couleurs en basse lumière…

Et sur le retour, re-bim ! averse de grêle !! Sa mère, on a pris cher, avec le vent etc. les grêlons te fouettent le visage, ça pique ^^

Enfin voilà, je sais pas si c’est le cumul des voyages, ou des bus de nuit, ou juste l’altitude mais sur le chemin du retour, tout le monde (moi compris) larve et pionce. On est tous décédés de ouf et la route endommagée et les amortisseurs au rabais du bus, n’aident pas à rester éveillé ^^

Le lendemain, réveil à 5:30 pour rendez-vous à 6h à l’agence. On part vers 7h, le temps de toper tout le monde et de blinder le bus. On en a pour plus de 2 heures et demi de route pour atteindre l’entrée du parc national, ça pique un peu à cette heure-là – et je ne suis pas le seul à avoir mal dormi, à en juger par les trombines de mes voisins ^^

On a un trek de 4 heures à faire pour se rendre au laguna 69. Cela nous laisse, d’après le guide, le temps de le faire cool et d’être de retour à l’agence pour 19:30 maxi – ce qui est top, parce que j’ai un bus pour Trujillo à 21h ^^

Le trek est cool. Le temps couvert, il pleut un chouille, mais ça caille pas trop.
On commence par une descente de genre 5 minutes pour le départ du trek et déjà (je devrais dire DÉJÀ !!!) on largue 4 personnes !!! Sans déconner, on a attendu 2 brésiliennes et un couple de péruviens pendant 1/4h ! Pour seulement 5 minutes de descente !!

J’étais juste au taquet, tellement j’avais envie déchaîner, du coup, quand une nana – le genre pro, avec son mari, équipés de ouf avec les bâtons etc. – a demandé l’autorisation de prendre de l’avance, j’ai kiffé de ouf !

Nous voilà donc partis, à la cool, les mains dans les poches. Devant moi, la fameuse nana et son mari et 3 argentins (la trentaine tous les 3). Arrivés à la première montée, il ne reste plus qu’un argentin devant moi, lol, qui finit par me laisser passer, à 2 doigts de la syncope ^^

Moi, j’y vais vraiment cool. Ca monte sec, je le sens passer, mais je n’ai aucun mal à grimper – ça vient peut être de la coca que je mâche lol ^^
Et quand je me retourne, genre 10 minutes plus tard, il n’y a plus personne derrière moi !
Apparemment, je sème tout mon groupe… Pire, je dépasse facilement les groupes qui précédent. Un groupe, puis 2, puis 3 et je le retrouve tout seul : énorme !

J’ai beau dire que je ne suis pas sportif, mon acclimatation à l’altitude est parfaite et je peux atteindre le laguna 69 à la cool, en premier !!
À quelques minutes, le suivent 2 polonais, des pros de la montagne qui me disent que j’enchaîne plutôt bien niveau marche.

Le lagon, laisse béton comme c’est ouf ! C’est bleu planète, turquoise, l’eau est transparente de dingue !! Et coup de chance, au moment où j’y suis, le soleil se pointe, éclairant le spot et balayant les nuages du sommet des montagnes ! Pétard que c’est beau ! C’est le spot parfait…

Seul les cris stridents d’une coréenne hystérique te cassent les oreilles et te ramènent à la réalité. Et cette réalité quelle est elle ? Korean is the new chinese !!! ‪#‎envieDeMeurtre‬
M’enfin, le temps de boire un coup et d’enfiler une banane – enfin, je devrais dire de manger une banane, sinon, tu vas finir par croire que mon célibat à eu raison de moi ^^ – et je repars !

Sur mon chemin retour, je croise des nanas qui sont à bien 1 heure du lagon et qui n’en peuvent déjà plus (les pauvres…). Et encore plus loin, nos 4 retardataires du début sont (encore) à la traîne… Bizarrement, j’ai un mauvaise pressentiment à leur sujet…

Et pour cause. Avec les polonais, on a fait le chemin retour ensemble – ils sont partis 10 minutes avant moi, je les ai rattrapé en un rien de temps ^^
On est arrivés au bus à 15h30, temps très honorable ! On a du attendre plus quasi 2 heures que le reste du groupe se pointe et encore (ENCORE !!!) 2 heures que les 4 derniers arrivent…

Au final, on est parti du spot vers 19h. Tout bien calculé, il était impossible que j’ai mon bus.
Je m’explique avec le chauffeur et le guide qui bottent en touche genre « négocie avec l’agence… » ‪#‎Connard‬
Arrivé à l’agence, la boss ferme. Je lui saute dessus et lui explique la situation dans un espagnol approximatif et inaudible – je n’ai toujours pas récupérer ma voix…

On deale, on deale et elle finit par m’offrir de m’emmener à une autre agence et payer une partie du billet pour que je puisse partir sur Trujillo, comme prévu, par le bus de 22:30.
Je n’ai eu à payer que 10 soles pour monter (ouf !) et j’ai même re-rencontrer des français croisés pendant le trek ^^

Je suis donc bien arrivé sur Trujillo.
Journée glandouille, j’attends un autre bus pour Tumbes, ce soir 20h – oué j’enchaîne, mais je suis censé être en Equateur demain donc bon… ^^

Avec tout ça, j’ai le même slip depuis 3 jours !
Bigre, ça commence à piquer et alors je pue, mais de ouf !! J’arrive demain matin sur Tumbes, où je vais souffler un peu, me doucher (2-3 fois pour être sûr d’être propre) et préparer mon séjour en Equateur. Il faut d’ailleurs que je contacte Olivia Black pour qu’on se check – t’inquiète, j’aurai changer de slip d’ici là ;)

Bon, sinon, ça roule. J’ai bien de raccrocher Messenger, j’ai pu toper Thomas pour lui souhaiter un bon anniversaire et on est resté discuter pendant 1/2h.

Photos