Pérou – Huacachina

Publié le

Oasis dans le désert… Bien arrivé à Huacachina !

Bon, Arequipa, c’était juste 2 jours et c’était juste ce qu’il faut…

Pour info, quand tu débarques à Arequipa, tu vois des flics partout. Genre CRS en mode guérilla urbaine, avec les boucliers etc. Et tu te rappelles que ton collègue Damien t’as parlé d’une manifestation, il y a quelques jours…

Du coup. Rien d’étonnant donc, à voir les forces de police déployées partout et notamment sur la place principale – qui n’a d’ailleurs jamais aussi bien porté son nom (place des Armes, ndlr).
Rien d’étonnant non plus à ce que certains magasins du centre-ville soient fermés, rideaux tirés.

Par contre, ça pique un peu quand l’office de tourisme et le centre i-Perú sont bouclés… Parce que tu n’as pas de carte et que tu ne sais pas où se trouve ton hôtel… Heureusement que certaines agences de voyage ont des cartes sous la main ^^

Mon hôtel est top, sérieux ! À 10 minutes du centre, mais au calme et propre, wifi au top, literie impec ! Et une douche digne de ce nom !!! (Nom d’un ballon d’eau chaude !!!)(le mec jure comme le capitaine Haddock ^^)

Bon, sinon, Arequipa, en tant que telle, je dirai pas mal.
Pas grand chose à y faire, à mon goût, si ce n’est un mirador qui donne sur le volcan et la chaîne de montagnes à l’est… Mais si j’ai un conseil, oubliez le mirador, débarquez sur Arequipa en bus de nuit, vers 5h du mat et montez jusqu’au centre-ville à pattes, vous aurez un lever de soleil de compét !

Après, j’ai trouvé la ville un peu prétentieuse, un peu à la Cusco, sauf que Cusco est beaucoup plus touristique (avec le Machu Picchu pas loin).
Du coup, à Arequipa, bonjour McDo, BurgerKing, KFC et autres Starbucks… Et le moindre resto du centre a triplé ses prix – t’as mal au cul, comme à l’arrivée de l’euro… (sans déc, le prix du paquet de Pépito a explosé !!!)

Enfin voilà, je me suis bien baladé et bien reposé, surtout !
Les gens qui débarquent ici le font surtout pour faire le Colca Canyon, apparemment, ca tape bien – en tout cas, Elodie me l’a bien vendu ^^

Perso, j’étais content de bouger hier soir.
J’ai topé un bus de nuit pour Ica, afin d’aller voir le fameux oasis de Huacachina, dont Damien m’avait parlé et que ma petite Elodie (décidément ^^) avait en fond d’écran (j’espère que ton frangin va bien, Bwo).

Bon, le bus, ça a été – j’y ai croisé des français qui voyagent en Amérique du Sud pour 3 mois et qui se rendaient à Nasca avant de rentrer en France. Petite nuit, même si j’ai réussi à fermer l’œil et arrivée sur Nasca sous une petite pluie…

Une bonne heure après, on débarque à Ica, il fait sec mais très couvert. Du coup, tu ne sais pas si ça vaut le coup d’aller direct sur l’oasis ou s’il vaut mieux attendre demain.
Un taxi débarque et te propose direct d’aller sur Huacachina, pour 10 soles (salaud !!), apparemment, ça va se dégager. Ayons confiance !

En débarquant, c’est légèrement décevant…
Je sais pas, ça doit être le mot oasis, exotique, qui me renvoie l’image d’un point d’eau, entouré de palmiers et perdu en plein désert… Et Huacachina, c’est pas (plus ?) vraiment ça, malheureusement !

Pour faire simple, l’oasis est situé à 10 minutes en voiture. Du coup, c’est très très très (3 x très = trop) près de la ville d’Ica.
Et quand tu débarques, c’est juste blindé d’hôtels et de restos hors de prix (pour le Pérou, entendons nous bien… T’as des dortoirs à 25 soles, soient 8€ la nuit, c’est pas la mort, mais bon…).

Et derrière tout ça, les dunes. Là, c’est du sérieux, c’est déjà beau d’en bas, tu sais que tu vas en chier à grimper jusqu’au sommet ^^
Le temps de poser le sac – après avoir durement négocier une réduction de 5 soles pour la nuit lol – t’embarques tes fins de bubs et tu pars taper un flop sur une sorte de bloc (déjà bien graffé – bonjour Dewe des 16S !!) au sommet d’une petite dune !

(Oué, en arrivant, j’ai direct repéré ce truc, je me suis dit qu’avec mes fins de bubs qui m’encombrent, je pouvais faire d’une pierre deux coups).

Bon, la montée de cette petite dune, c’est déjà une petite séance de cardio ^^
Tu grimpes pas haut, mais c’est du sable ! Et avec mes pompes en filet (pour séchage rapide, la bonne idée), j’ai du sable jusqu’aux chevilles en 3 minutes et des pieds lestés à mesure que j’avance.
Tu finis par capituler, hein, t’enlèves les pompes et tu termines pieds nus ^^

La première dune est assez haute, mais tu peux la grimper en suivant une crête, c’est pas trop casse-gueule et en gérant bien, tu montes assez vite.

Arrivé au sommet, t’as chaud, on va pas se mentir ^^
Mais tu prends une claque de ouf, seul avec ton ami le vent – ce que je kiffe cette sensation : trimer pour arriver au bout d’un effort, seul, avec juste la nature sous les yeux et dans les oreilles… Du lourd, t’as pas idée !

Bref, ça claque !
D’en haut, l’oasis est ridicule. On dirait plutôt un énorme resort avec une énorme piscine mal-entretenue ^^

C’est dommage, ça donne vraiment l’impression que l’oasis est surexploité. Comme si les premiers hommes à l’avoir trouvé – bah oui, forcément des hommes, les femmes n’ont aucun sens de l’orientation (petite minute machiste) ^^ – se sont rués dessus pour s’hydrater et s’y sont installés au lieu de passer leur chemin.

Du coup, ce qui aurait pu être une merveille de la nature, prend des airs de Disneyland…
Quelle tristesse… Et ce qui est encore pire, lol, c’est qu’on te vend l’oasis, mais ce que tu as kiffé, ce que tu kiffes et ce que tu kifferas, c’est le désert !!

Les dunes immenses et tout ce sable, c’est juste magique.
En grand amateur de solitude – mais je me soigne, promis, je vais finir par trouver chaussure à mon pied (si possible waterproof et sandproof ^^) – j’ai simplement surkiffé ces moments.

Je dis « ces » parce que je reviens de la dune sud, qui est au même niveau que la première.
La seule différence, c’est qu’il n’y a aucune crête qui te permette d’arriver au somment rapidement, du coup, tu torches un peu plus…

Et alors le sunset, mec… pfiouuu, de ouf !! J’étais le seul sur la dune pendant une bonne heure et après 3-4 personnes sont venus, mais plus loin (et un peu plus bas).
C’était chouette, de la bonne musique dans les oreilles, le soleil, le vent… et les moteurs des quads, motos et buggys qui résonnent d’en bas… ‪#‎taGueuleConnard‬ !!

Mais super moment, ce soir, je suis bien vanné, c’est cool et j’ai des images de dingue plein la tête ! Je suis redescendu sur Chicane – Don’t give up.


Se loger

Vallecito Backpacker (Arequipa) ++++
Calle Garcia Calderon, 406, Arequipa, Pérou