Pérou – Cusco

Publié le

Oulah, on est déjà mercredi et j’ai même pas fini le WE ^^
Bon, on va expédier 2-3 jours d’un coup, tu vas voir.

Alors, le dimanche, on se réveille tôt avec Guillaume – le vieux mec de l’agence (qui devrait songer à prendre sa retraite…) nous avait dit que le premier bus pour Cusco était à 8h…
Ce qu’il fait comprendre, c’est que le bus part de Quillabamba à 8h et que, par conséquent, il devrait passer sur Santa Maria vers 9:30… Normal… ‪#‎connard‬

Réveillés, on a n’a plus qu’à attendre genre 2 heures, lol, on finit donc par squatter un spot internet et vers 8h, la dalle se pointe.
Bim, paye ton desayuno (comprendre petit déjeuner) à 5 soles (moins de 2€) avec café, pain au lait et assiette blindée de riz, pommes de terre et bifteck ! Énorme !! Avec toujours du One Piece et des histoires de nanas sur le tapis ^^

Bon, le retour en bus : long… et chiant… Mais bon, une fois arrivés, un seul objectif : se terminer au marché avec un menu à 4 soles ^^
On s’est fait plaisir avec un riz à la cubaine, un régal et un petit combinado fraise-mangue ^^

Après ça, chacun de son côté, on a rejoint nos hôtels respectifs, en se fixant rdv le lendemain, avant le départ de Guillaume, pour Lima, histoire de s’éclater le bide ensemble une dernière fois ^^

Le soir, pour ma part, j’avais un chouille faim – pas trop non plus, avec le déjeuner tardif ^^ – du coup, j’ai fait une pause dans l’écriture de mon rapport (c’était y’a 2 posts, merde, souviens-toi !!) et je suis parti me taper un mini menu McDo pas cher ^^

C’est abusé, je sais, mais à l’étranger, le riz, le riz et le riz, à un moment, ça saoule…

Bref, sur le chemin, mon aimant à potes (ça, c’était y’a un peu plus de 2 posts… lol) s’est mis en route et j’ai pu croiser Gaelle et Gabriel, nos amis belges ! C’est cool, j’ai pu toper les contacts et donc continuer à suivre leur périple (qui arrive sur la fin) et surtout remonter le chemin de leurs aventures.

Le lendemain, rien d’extraordinaire, j’ai rejoins Guillaume pour la der, c’était cool et je suis content de voir que ça l’emmerdait autant que moi qu’on se quitte ^^
Pour le coup, c’est vrai qu’on s’est bien entendu pendant ces 3 jours, pas de galères, pas d’embrouilles, de bonnes discussions etc. Impec comme compagnon de route !

L’aprèm, je me suis paluché et, pendant que je notais des prix dans un shop, Luisa me tombe dessus ! Tu sais, Luisa, la péruvienne graffeuse avec qui j’ai peins sur Sucre (Bolivie) et sur qui j’étais tombé le 2ème jour sur Cusco ^^

Bref, on se check et elle me raconte la suite de ses aventures avec son frère.
Ils sont à court de thunes pour le voyage, ils cherchent du taf et c’est galère, du coup, ils ont imprimé des cartes postales persos et les vendent à l’arrache dans la rue…

Ca marche moyen – faut dire, la place de Cusco est tellement blindée de vendeurs ambulants que c’est l’overdose pour les touristes…

Enfin, on a mangé ensemble le soir, j’ai pu tester les yogis et la fameuse papareyena ^^

Le lendemain, on s’était fixé rdv à 9:30, avec Luisa, pour aller toper de la peinture et aller peindre. Elle arrive avec 45 minutes de retard avec son frangin, pas facile la vie de bohème ^^
Ca s’embrouille un chouille avec Leo, qui tique un peu sur le fait qu’elle prenne du temps pour peindre au lieu de faire la manche…

On finit quand même par se barrer et on tope de la peinture et des bombes made in Peru ^^
Énorme, la déco du spray, c’est une nana en bikini, genre FHM, bien vulgos… Pour le coup, c’est la « bombe » ! Je vais essayer de me ramener ça en souvenir lol

On s’est installé en pleine rue, encore, en plein barrio et à l’arrache totale.
Sauf que cette fois, pas mal de vieux quarantenaires se sont arrêtés pour savoir si on avait une autorisation. Luisa a pipeauté mais bon, on a bien comprit qu’il fallait qu’on se magne ^^
J’ai pu taper mes lettres et un singe sa mère, tous les gosses de l’école à côté – qui partaient en pause déjeuner – ont kiffé la peinture.

Peindre au Pérou : check !!

Voilà pour la journée d’hier, adios express avec mes amis péruviens et départ pour le terminal.
J’ai réussi à toper un bus pour Arequipa à 19h et hop, la magie d’Internet :

Bien arrivé sur Arequipa !

Je vais aller miamer au marché et prendre un peu l’air, je suis bouilli.
Ici, il fait beau et chaud et la journée s’annonce plus chaude encore avec les manifestations…

Photos