Bolivie – Isla del Sol

Publié le

Bon, je vous ai quitté sur La Paz et depuis, il s’en ai passé des choses ^^

Histoire d’être bien raccord, j’ai eu la grosse flemme de me lever tôt pour aller prendre le lever de soleil sur LP et, pour le coup, on a eu un combo froid + pluie + vent qui m’a juste donne envie de me barrer très vite pour Copacabana ^^

J’ai donc pris un bus vers 14h, il y a maintenant 3 jours…

Et c’est pour ça que mes posts sont hyper longs ! Pas parce que je digresse à balle, mais parce que je prends un retard fou pour écrire… Et pour le coup, je n’ai vraiment pas eu une minute pour écrire, ces derniers jours… ^^

Reprenons ! Le bus, bien pourri, pas comme sur la photo – la Bolivie, je te jure, c’est la reine de la publicité mensongère, ou alors j’ai loupé la mention « photo du bus non contractuelle » en caractère 0,7 au bas de la page… ^^ – t’emmène jusqu’à la cote bolivienne, où t’attendent des bateaux et des radeaux pour le bus.

C’est donc sous la pluie que tout le monde du bus et s’entasse dans une barque minuscule et pas très étanche pour une traversée de 20 minutes, sous un froid glacial…
Arrivé sur l’autre rive, on reprend le bus – je ne sais pas si la route était mauvaise ou si cela venait tout plus simplement de nos grelottements collectifs, mais ça secouait pas mal ^^

On arrive finalement sur Copacabana vers 18h, crevés de ces misérables 4 petites heures de trajet et très content de toper un hôtel avec réduction (offerte par l’agence).
Bon, c’est comme d’hab en Bolivie, on t’assure une bonne douche chaude et tu as de la chance si l’eau qui sort de la douche n’est que glaciale… Enfin bref !

J’ai partage ma chambre avec Gal, un israélien en voyage également. Il avait rencontré 2 nénettes en cours de route, Chanel (NZ) et Beth (Angleterre), qui nous ont invité à se joindre à elles pour le dîner. Petit resto sympa, avec musique live (acoustique argentine, légèrement affreuse…)

Le lendemain, après le petit déjeuner et après avoir dit au revoir à Gal qui restait quelques jours sur Copa, j’ai accompagné les filles sur une île située en plein lac Titicaca : l’Isla del Sol. Traversée de 2 heures en bateau pour se rendre sur place. Premier arrêt au sud de l’île, où se trouve la majorité des hôtels, pour déposer des gens ; quant à nous, on poussait jusqu’au port nord, histoire de redescendre vers notre hôtel via le trail de 4 heures proposé sur place.

Bon, résumer ces 3-4 heures de balade sans risquer de me répéter sera très dur. Je vais donc juste traduire mon impression générale par : Bolivie 2-1 NZ.

Vous le savez (enfin ceux qui prennent le temps de tout lire savent que) la NZ m’a mis une claque énorme niveau décors, couleurs etc.
Et bien j’avoue que la Bolivie, depuis mon départ de SPA (Chili), n’a cessé de m’en mettre plein le c… les yeux !

C’est vraiment plus varié mais aussi plus vaste que la NZ.

Le Trail s’est très bien passé, j’ai largué les nanas à chaque fois, mais bon, un peu de solitude, ça fait du bien aussi ! Je me suis même trouvé 2-3 perchoirs isolés avec une vue magnifique, jusqu’à ce que des allemandes ou je ne sais quoi viennent s’y poser pour piailler… ‪#‎taGueuleConnasse‬

Après ça, pause gribouillage avant le coucher de soleil, coucher de soleil vers 18h, claque de malade, malgré le ciel nuageux. Nuit pas top, réveil à 6h pour le lever de soleil, pfiouuu, grosse grosse claque partagée avec seulement 3 personnes – tout le monde dormait dans le bled ^^

Petit aparté budget : je pensais avoir assez pour finir la Bolivie pépère, mais après avoir acheté les billets de traversée et la réservation d’hôtel, il ne me restait, à mon arrivée sur l’île que genre 70 bolivianos. Ce que je n’avais pas prévu (note pour plus tard : arrêter de partir à l’arrache !) c’est les petites taxes made in Isla del Sol, genre pour poser un pied sur l’île, pour emprunter le Trail sud, puis nord… Et puis comme c’est une île, on paie le moindre truc 5 fois plus cher…
Si bien que le lendemain, juste avant le retour sur Copa, il ne me restait plus que 14 bolivianos…

Petite spécialité bolivienne également, les annulations en tout genre.
Et ce jour-là, c’est notre ticket de retour qui n’était pas valable… Ca sentait légèrement la mafia locale – tu sais genre, sur Copa, on te vend des tickets et sur place, on fait genre qu’ils ne sont pas bons pour que tu repaies… – et on nous a bien indiqué qu’il fallait repayer un ticket si on voulait rentrer sur Copa (et je souligne que les locaux ne sont absolument pas aimables, rien à carrer de ta situation…)(sur IdS, hein, pas tous les boliviens ^^)

Ne pouvant pas m’offrir un nouveau ticket (20 bolivianos), mon look de clodo prenait de plus en plus de cachet… Heureusement pour moi, Chanel a pu m’avancer et j’ai pu revenir sur Copa ^^

Retour sur le continent à 12:30, hier, juste à temps pour les bus respectifs de Chanel et Beth. J’avais pour ma part un bus à 18:30 pour Cusco (Pérou), j’en ai donc profité pour me balader un brin et me restaurer.

Nuit affreuse dans le bus. J’étais un niveau supérieur, devant le pare-brise sans rideau – c’est ça aussi, les bus 5 étoiles de Bolivie… – avec un rhume et la lumière des phares des voitures d’en face, dans la gueule jusqu’à l’arrivée sur Cusco, à 4h du mat…

J’ai la tête sérieusement dans le cul quand je quitte le terminal, 2 heures après, pour chercher une piaule. Dans la rue, je tombe sur 2 fêtards qui sortent de soirée, bien chauds mais très sympathiques. L’un d’entre eux est Dj et kiffe que je graffe et l’autre est juste fan de la France ^^

Ils m’indiquent un hôtel pas trop cher (quand même 10€ la nuit, fuck !) mais arrivent à m’avoir une ristourne lol (je ne paie que donc 7€, tellement le mec à la réception, embué et pas bien réveillé, en avait ras-le-bol de mes 2 potes ^^

Enfin voilà, je termine de post comme j’ai l’habitude de commencer les autres : bien arrivé au Pérou !

Photos