Chili – Dernier jour sur Pucon

Publié le

Bon, je suis sur le départ, encore et toujours ^^

Pour info, j’ai passé quelques jours sur Santiago, le temps de faire une pause avant de grimper sur San Pedro de Atacama, pour découvrir son désert et la Vallée de la lune.

J’ai décidément bien fait de quitter Pucón – en tout cas, je l’ai fait au bon moment – vu que Calbuco a refait des siennes et que le volcan Villarrica s’est enfumé sévère le lendemain de mon départ. J’imagine même pas la foire sur place, vu comment les cendres déjà présentes nous empêchaient de bouger…

M’enfin, sur Santiago c’est une autre histoire. Ça caille légèrement mais il fait très beau.
Du coup, j’ai revu Antonio jeudi, pour une petite virée en bagnole – en mode gangsta lol, hip hop à balle dans la caisse, c’était west coast ^^ – et pour acheter des bubs. On s’est bien marré tiens, j’ai découvert quelques barrios de Santiago, un truc de malade cette ville !

Le lendemain, c’était le premier mai. Et ici, le premier mai, tout est fermé, c’est mort, mode ville fantôme. A ceci près qu’il y avait une manifestation étudiante dans les rues, pour protester contre les réformes concernant l’éducation – pays différents, les gouvernements différents, même magouilles…
Et alors ici, quand ça manifeste, ça pique. Sur l’avenue principale, y’a plus un arrêt de bus de potable, c’est cramé, vitres brisées, murs taggués etc. L’apocalypse !
Bref, pas grand chose à faire ce jour là, si ce n’est rattraper les épisodes de Downton Abbey, bien calé au chaud sous la couette, à bouffer des saloperies ^^ ‪#‎unDimancheEnSarthe‬ lol

Le samedi, j’avais rencard avec Antonio et Deya pour une peinture. J’ai profité de la journée pour faire une lessive et j’ai checké mes chilenos vers 17h. On a fait un gros gros tour en bagnole, direction le barrio d’Antonio, pas très loin du périph. Pétard, c’est légèrement ghetto, mais ça a un charme fou. Genre, le vieux quartier où tu ne traînes pas tout seul ^^

Au final, on s’est posé sur une bonne petite place, vue direct depuis la route, le feu rouge est juste à côté, du coup, les gens ont bien le temps de regarder la fresque !

J’ai tapé 3 gonzesses, entre les lettrages, ambiance détendue, un peu scandale : la nuit tombait, du coup, on était éclairé par les lampadaires et les phares de bagnoles, j’avais l’impression de me faire un dépôt de la SERNAM by night, c’était bon – on se serait cru dans un clip Ironlak ^^

Après ça, Antonio nous a invité chez lui pour une part de pizza et un thé. On a finit la soirée, à mater des clips de rap, français chiliens. Je leur ai fait écouter du 1995, avec les bass de ouf, pétard, on s’est mis bien ^^

Sur le retour, lol, on croise un pote d’Antonio qui attend le bus avec sa nana. Antonio lui fait : « Monte ! » et on les a embarqué. Du coup, bah présentations express en mode freestyle, avec mon espagnol misérable, mais c’était drôle.

Bien content d’avoir pu peindre une fois de plus au Chili, d’autant plus d’avoir peint avec Deya et Daes, qui sont vraiment cools, on arrive à se comprendre, à tâtons et c’est toujours un plaisir d’apprendre du vocabulaire autrement que dans mon petit bouquin ^^

Je viens de prendre mon billet pour Calama – San Pedro de Atacama.
Je pars à 16h, j’arrive sur Calama demain, 13h et j’essaierai de rejoindre SPA en fin de journée.
Dans l’objectif : la vallée de la lune, le désert d’Atacama et un peu d’astronomie.
J’espère pouvoir rejoindre Uyuni pas trop cher (via tour ou autre) histoire d’enchaîner avec la Bolivie en fin de semaine.