Nouvelle Zélande – Mont Cook

Publié le

Mais c’est qu’on verrait pas le temps passer…

Je suis bien arrivé au mont Cook… heu… Ah non, ca, c’était hier ^^
Je suis bien arrivé à Te Anau… Attends… Aurai-je oublié de te parler de mon expédition au Mont Cook ? ‪#‎oups‬

Hier matin, donc, je me suis levé tôt – trop tôt, bordel, je veux des vacances !!! (Vivement la reprise du boulot lol) pour me rendre au mont Cook, la plus haute montagne de Nouvelle Zélande. Et quand je dis trop tôt, c’est pas pour rien…

J’avais rendez-vous à l’arrêt de bus à 7:30, pour un départ à 7:45, jusque là rien d’anormal.
Je sors du lit avec une motivation proche de la température extérieure : quasiment nulle ^^
(Pétard, ça caille ici, surtout le matin et le soir !)(et le vent, sérieux, je vais finir par avoir les locks congelés de Sanka, man ^^)

Le temps de me faire une beauté – comprendre « équilibrer ma coupe afro » – et d’embarquer un petit déjeuner express au konbini (banana bread et café latte – putain 2 fois plus cher qu’en Australie, c’est quoi ce bins ?!!) et j’arrive, avec quelques minutes d’avance au point de rendez-vous.

Personne. Un quart d’heure plus tard, quelques personnes se pointent, mais pas de bus. Un autre quart d’heure passe, d’autres personnes arrivent, toujours pas de bus. Quinze autres minutes s’écoulent, le monde s’accumule et un bus arrive. Pas le mien. Quelques personnes partent, d’autres arrivent encore. Et puis un autre bus arrive. Toujours pas le mien. Et un autre encore après, aucun signe du mien. Enfin, à la fin d’un autre bon quart d’heure, mon bus arrive et m’embarque. Le chauffeur est tout sourire, personne ne se plaint… Alors ça vient peut être de moi…?

Bon, comme un connard, j’ai changé l’heure de l’iPod, mais pas sur le bon créneau… Du coup, j’avais une heure d’avance sur Queenstown… M’étonne que j’étais seul dans la rue à 6h quelque chose, à la Colignon-tête-de-con… ^^

Bref, je pensais rattraper cette petite nuit dans le bus, il y a plus de 4 heures de route pour s’y rendre, mais impossible de fermer l’œil. En Nouvelle Zélande, plus qu’ailleurs, le voyage compte plus que la destination, je pense.

J’ai pris une de ces claques – une de ces fractures de l’œil dont, pour l’instant, seul Bonjour Madame (fais pas genre, tu kiffes la page !) avait le secret.

Déjà, parce qu’en partant, le soleil se levait.
À l’aube, c’est comme partout, c’est nuit noire. Et puis, au-dessus d’un pic, tu aperçois un halo bleu – là, tu as déjà les larmes aux yeux – et puis quelques minutes de route plus tard, ça passe du bleu, au rose, orange et jaune, pfiouu, là tu sais que tu vas prendre cher. Et tu prends cher !

Sur la route du mont Cook, tu passes par des coins magnifiques. Des vallées couleurs or, des montagnes rocheuses qui passent du vert au jaune, puis au marron. Et tu longes une rivière de ouf, couleur émeraude.

Non mais sérieux, c’est juste invraisemblable comme couleur. Je me demande si c’était pas du Photoshop ^^

Et tout le long du voyage, notre chauffeur nous expliquait le pourquoi du comment de tel ou tel endroit, c’était cool. Enfin, ça l’aurait été encore plus si l’accent néo-zélandais n’était pas si dur à capter !!! (La galère ici, sérieux, les gens te parlent, t’es obligé de les faire répéter 10 fois ^^ Genre, pour dire 10, ils disent pas ten, mais tin avec un « i ». Du coup, pour 7:10, t’entends « seventeen » et pas « seven-ten » ‪#‎LostInTranslation‬

A un moment, on s’est arrêté pour mater un lac, laisse tomber, j’en pleure encore.
Le truc est bleu, mais bleu !!! Et l’herbe est dorée, les montagnes contrastent à mort, c’est barge ! Au loin, le mont Cook est visible en 300dpi. C’est très chouette à voir, il tient dans l’espace laissé par 2 montagnes dorées, c’est juste classe !
Au dessus du pic, un groupe de nuages chelou. Tous ont la forme d’une ellipse. On dirait des ovnis ‪#‎iWantToBelieve‬

Au final, on arrive au village du mont Cook. Contrairement aux autres, je ne suis là que pour la journée, il faut que j’enchaîne ! Je trace direct vers le trail le plus proche, vers Kea Point. De là, tu as une super vue du mont et du glacier qui est juste à côté :-)
J’ai cartonné, j’ai rentré en 30 minutes, une marche estimée à une heure – et pourtant, j’avais plus de cuisses ^^

Le temps de déjeuner sur place, au pied du mont et eu bord d’un lac vert jade (encore une image de synthèse, obligé. Des restes du tournage de LOTR) et j’ai repris mon bus, direction Queenstown.
J’avais l’occasion de revoir Solène, une française qui bosse à Melbourne et qui est en vacances en NZ, mais on a pas pu se caler.

Encore une nuit courte, ma foi, mon bus, ce matin était à 7:20, j’ai mis le réveil à 6:30 (heure locale, la ferme !) et je suis parti pour 2 jours sur Te Anau.

Bien arrivé, donc, sur Te Anau.
Je suis arrivé tôt, j’ai donc posé le sac à la réception (le temps qu’on prépare mon lit) et je suis parti miamer et marcher.

Petite rando de 4 heures, j’ai toujours les cuisses qui dérouillent – c’est là que tu vois que tu n’as plus 20 ans lol – sérieux, impossible de m’accroupir sans douiller…
Mais c’était cool. Rando sympa au bord du lac et en forêt. Demain, j’en enchaine une dans un coin où ils ont tourné certaines scènes de LOTR. On verra ce que ça donne ^^

Photos