Nouvelle Zélande – Queenstown

Publié le

Je sors de la douche, épuisé, lessivé (c’est le cas de le dire ^^), mort.

J’ai fait un tour au McDo en rentrant, alléché par une offre de ouf (menu royal cheese, avec un cheese en plus et un sundae pour moins de 10€), c’est sûrement ça qui m’a achevé… Ou alors ça vient du trek de folie que j’ai fait aujourd’hui ^^

La nuit avait bien commencé, je me suis affalé sur mon lit, sous un drap et sous ma couette de 10 kilos quand tout à coup, une série de vibrations est venue me réveiller. La nana du dessous se faisait peut être un petit plaisir en solo…? Non. Un téléphone en mode vibreur ? Non.

C’est le putain de dj du putain de bar qui se trouve en bas de mon putain d’hôtel, qui enchaînait de la putain de musique pendant son putain de set, de minuit à 2h… Connard !!
Bref, impossible de refermer l’œil avant 4h, avec les retours de mes colocataires d’un soir et les conversations futiles en provenance du couloir…

Avec tout ça, je me suis rendormi au petit matin et l’équipe de ménage de l’hôtel m’a réveillé vers 11h ^^
Le temps d’enfiler un froc et de me brosser les dents, je suis parti toper un café et une part de cake banane au konbini d’en face.

Après ça, j’ai du passer au visitor center pour toper un pass de bus et réserver quelques trajets.
Bon, c’est la merde. Avec Pâques, tout est déjà blindé ! Du coup, moi qui voulait aller au Milford Sound, je vais devoir faire une croix dessus…

En fait, je pouvais m’y rendre, mais tous les hôtels, même chers, étaient full et les bus retour étaient pleins aussi, jusqu’au 6 avril… lol, la nana me demande « Vous y allez quand même ? »… Comment te dire…?!

Bref ! J’ai booké ma première semaine, en espérant me rattraper niveau attraction, le MS avait l’air d’envoyer du lourd…

Petit aparté loose, j’ai topé mon bus pass au mauvais endroit lol
En fait, sur Shotover street, en plein centre de Queenstown, les agences de voyages sont nombreuses. La veille, je me suis arrêté au Discovery, où une sublime petite blonde m’a « pris en charge ». Sérieux, la nana était (et est toujours j’imagine ^^) magnifique <3
Bref, comme un connard, ce midi, je me suis trompé d’agence et je suis tombé sur une nana quelconque… ‪#‎bonjourTristesse

Vers midi, j’ai décidé d’aller trekker. J’ai commencé par le Tiki trail (medium) et j’ai enchaîné avec le Ben Lomond track (medium et hard sur la fin).
C’était bon et long lol, 8 heures de marche au milieu d’un décor fabuleux. Le temps était avec moi : un ciel bleu, quasiment sans nuage, très peu de vent et le soleil, putain, c’était beau !

Le Tiki trail est cool, c’est majoritairement en forêt, au frais et c’est assez drôle comme, tout le long du parcours, les arbres et arbustes laissent des petites feuilles sur le sol. Ces petites feuilles, de toutes des couleurs de l’automne, donnent des airs de carnaval à ce trek ^^

Arrivé au bout de ce premier parcours, on arrive sur le second trail, le Ben Lomond.
Et là, on ne rigole plus. On est en plein cagnard, on longe les montagnes sur des sentiers pas super larges et bien chauds (terre et gros cailloux, attention aux chevilles !).

Au tout début, tu prends déjà une claque avec la vue sur le lac. C’est bleu, mais bleu… De ouf ! Et autour de toi, les plaines sont parsemées d’arbres coupés, morts, secs, gris. C’est juste énorme comme, par endroits, on avait l’impression de voir des montagnes de braises.

Plus tu avances, plus le décor jaunit, les vallées s’étendent sur des kilomètres, sans se ressembler. T’es seul, tout seul, pas grand monde sur la piste, malgré ce temps adéquat et au loin, tu aperçois le sommet du Ben Lomond.
A mi-chemin – t’en es déjà à 3 heures et quelques de marche – le pic semble si loin, t’as juste la flemme qui monte ^^
Et tu distingues des silhouettes qui en descendent à la cool, ta motivation remonte d’un cran !

Alors tu enchaînes. Tu grimpes. Ça monte sec, c’est poussiéreux, rocheux, instable.
Le vent souffle, ça se corse. Certains ont déjà renoncé depuis longtemps, d’autres abandonnent en chemin – je peux comprendre, t’en chies quelque peu.

Pour info, c’était pas aussi dur que mon premier jour au Népal, si tu te souviens, là-bas, j’en ai chié ! J’ai même dû laisser un slip sur le bas côté à Ulleri ^^
Aujourd’hui, mon slip est resté à sa place. Y’a juste mon tee shirt – enfin celui de Thomas lol – que j’aurai pu essorer 2-3 fois dans la journée. J’étais mais alors trempé, quasiment noyé !

Enfin, arrivé au sommet, on est pas nombreux. 2 nanas discutent (un peu fort d’ailleurs, laissez nous kiffer les grognasses !) et un mec prends le soleil – le mec est arrivé quelques petites minutes avant moi ^^

Moi, je me pose, un peu à l’écart, j’attrape quelques photos au passage, avec mon iPod – qui agonise, sérieux, il ne tiendra jamais jusqu’à la Patagonie…
Et alors je kiffe. Je kiffe ma méga race devant un tel décor. C’est « amaazing » comme dirait Ansa.

C’est vraiment beau, ici, j’te jure. Je ne sais plus vraiment à quoi ressemblent les films de Peter Jackson – tu sais bien que c’est pas ma tasse de thé, j’étais parti voir le 2 avec Stéphanie y’a mille ans et ça m’a calmer ^^ Jsuis vraiment pas branché Tolkien, de base, mais alors les films épiques de 3h, c’est juste une torture (et puis les personnages sont trop nombreux et leur noms sont trop chelous… Attendons de voir comment Thomas répondra à ça lol – oui donc, pas de souvenir des films, mais si ça ressemble à ça, c’est du lourd !

La descente fut plus rapide que la montée, mais aussi beaucoup plus dangereuse !
Ca descend parfois de manière très abrupte, du coup, tu prends de la vitesse et, pour ménager tes chevilles et tes genoux, tu coures un peu, tu sautilles à droite à gauche – lol, petite pensée pour Edith qui kiffait me voir jouer les chèvres au Laos ^^

Demain, je pars pour une journée au Mont Cook. Départ à 7:45, j’espère juste pouvoir dormir assez cette nuit. 20:15 quand je finis ce post, le temps de faire mon sac et dodo.

Photos