Australie – Adelaide

Publié le

Bien le bonjour, c’est l’ami Ricoré, il est exactement 10:07 et les filles dorment toujours – faut dire qu’on les a épuisé cette nuit, avec Yannick, une orgie romaine digne de Game of Thrones…

Bon, plus sérieusement, j’intitulerai ce post Paluche royale à Largs Bay, mais on dirait un titre de vieux roman de gare genre SAS… ^^

Alors, j’en étais où, moi…?

Oui, je suis donc du côté de Largs Bay, sur Adelaide.
Mon compagnon de chambre, Yannick, québécois (encore lol, ils sont partout !!! :-)) très sympa, en Working Holiday ; la baraque est cool, spacieuse et calme. Comme tout le quartier d’ailleurs, c’est juste dingue, on dirait un campus de retraités : pas un chat dans les rues, de jour comme de nuit, juste le bruit des oiseaux et du vent – soit dit en passant, il y a de ces oiseaux ici, genre des vert lime qui fusent entre les arbres, la classe australienne je te dis !

Le proprio… Je t’en parle tout a l’heure, c’est tout un dossier.
Avec le mec, on se marre, on a peur, on est à l’arrache, on pleure ^^

Bon, deuxième jour sur Adelaide en compagnie de Yannick, on s’est levé tôt, 9-10h et on avait prévu d’aller visiter le jardin botanique et le centre national du vin australien.
Journée plutôt cool, on a bien chillé. On s’est offert une pizza à 7$ dans le centre, on s’est calé le bide mignon et on a digéré tout l’après-midi.

On s’est séparé pour rentrer, j’en ai profité pour me taper la suite de American Horror Story : Freakshow – putain mais cette série déboite sa méga-race !!! Il me reste 2 épisodes, je vais les savourer ^^

Bref, soirée pépère à la maison, nuit pépère sur mon matelas gonflable, vive le camping !

Le lendemain, après un petit déjeuner tardif et un lunch express (à base de nouilles chinoises bas de gamme degueulasses), deux nouvelles « locataires » sont arrivées.
Anaïs et Lolita, deux françaises en WH également, emménagent temporairement avec nous. Les nanas ont l’air cool, la coloc devrait bien se passer, Dragos est juste comme un dingue, y’a de la petite bombette dans la baraque, le mec a retrouvé le sourire ^^

Petit aparté sur Dragos.
Le mec, 36 ans, originaire de Serbie a (apparemment) travaillé en Australie pendant des années et est (apparemment) désormais à la retraite. Je ne sais pas s’il vit uniquement de la location de ses chambres où s’il a hérité ou autre, mais le mec est vraiment à l’arrache.

Genre un gamin qui aurait hérité et qui ne saurait pas quoi faire de ses journées.
(Apparemment) sans amis, il a passé ses derniers jours avec nous et passe (apparemment) le plus clair de son temps à naviguer sur son bateau sans se soucier de la vie etc.

Le mec a l’air complètement obsédé, la manière dont il matte les nanas est juste abusé, il a les mains légèrement baladeuses, je trouve et alors, il avait Anais dans la ligne de mire, c’était presqu’embarrassant ^^

Et puis alors, il est du genre bipolaire ou seulement lunatique. Un moment tout sourire, 10 minutes après, quelque chose ou quelqu’un l’a énervé et il est blazé…

Bref ! A classer dans le rayon nitroglycérine.

Du coup – revenons à nos moutons, surexcité, il nous propose de faire un petit tour en bateau.
On se pose pas de question, réponse collégiale unanime !

On s’est arrêtés sur la route pour acheter quelques bières (faudrait pas se déshydrater au large…) – on est pas au convenient store, hein, le spot ressemble à une station service, tu t’arrêtes comme au Drive, tu commandes tes bières et c’est parti (tu pourrais presque ne pas sortir de la voiture lol).

Nous voilà partis tous les 5 pour une croisière privée à bord du voilier de Dragos, le Pussy Wagon (lol, si tu comprends la référence, tu vois tout de suite le genre de Dragos ^^).
Au départ, on aperçoit des dauphins, l’espace d’une seconde, classe : l’Australie, l’océan, les dauphins… What else ?!
On reste dans la baie de Largs et pourtant, ça souffle. Ca souffle fort même. Les vagues sont hautes, le soleil tape et la bière coule à flots.

Yannick et Anais souffrent légèrement de la houle (« sur une échelle de 1 à 10, t’es où ? » ^^) et Lolita se met une mine, sérieux, elle enchaîne les bières à une vitesse ! Et Dragos, je t’en parle même pas. Moi, je suis resté sobre, 3 binches dans l’aprem, ça va, et alors j’ai surkiffé ce tour en bateau.
J’ai pas le mal de mer et je commence à m’habituer, vu toutes les petites croisières que je me suis offert depuis mon départ ^^

Retour sur terre en fin de journée, le programme, c’est faire une quiche pour le dîner – et donc faire des courses en conséquence (lol, le supermarché s’appelle FoodLand, c’est quoi ce nom de parc d’attractions ??!!! ^^) et passer la soirée dans un bar cool, ambiance live music.

Bon, vu la cuite qu’elle tenait, on a laissé Lolita derrière nous ^^
On est parti, à quatre du coup, dans un bar très cool du centre le Duke, où on a bu, dansé et on s’est bien marré – je note qu’Anais connaît les paroles de Katy Perry par cœur, elle était déchaînée sur la piste de danse – elle a quand même fini en petite culotte sur une table à twerker comme Miley Cyrus… Un peu de dignité, bordel !!!… ;)

Pour info, les australiennes en soirée sont juste en mode pupute !
C’est scandaleux, genre les anglaises pour le happy hour, micro-jupes, top transparents et compléments allumées (allumeuses ?) sur la piste… On va pas se plaindre. Mais c’est pas classe…

Petit footing pour toper le dernier train et retour maison pour le dodo.

[…]

Le lendemain, réveil a la cool, petit déjeuner en famille et Dragos nous propose de retaper un tour de bateau. Pourquoi pas, il fait toujours beau, mais la mer est plus calme donc bon.

C’est reparti pour un tour, Lolita (au mieux de sa forme cette fois) prend la barre pour nous sortir de la marina, ambiance pépère. On se pose près de la côte, Yannick, téméraire, se baigne. Sérieux, malgré le soleil qui tape, le vent est froid, ça caille légèrement sur le pont.

On passe un très très bon moment, on a croisé des dauphins – beaucoup de dauphins, en famille etc. – tout au long de la journée. C’était très cool, vraiment.
Quel plaisir, sérieux, de voir des dauphins « en vrai » (lol) en pleine mer quoi, libres et si près de nous. Gros moment, j’avoue !

Retour sur la terre ferme en fin d’après-midi – la journée est juste passée trop vite. On a passé 5 heures à naviguer sans s’en apercevoir…
Cet moi qui ai ramené le bateau jusqu’à la marina (10-15 minutes à la barre) : génial ! Ah j’ai kiffé !!!
Sérieux, Thomas, on se paie une petite barque pour chiller sur l’Erdre !!! On verra pas de dauphins, mais je kifferai ma race quand même ^^

Rebelotte pour la soirée, héhé, on s’est rentré, on a mangé une plâtrée de pâtes carbonara ‪#‎deOuf‬ et un crumble cake à 3$, miam !
Certains ont siesté en attendant, moi, j’ai gribouillé un peu et Anais, en toute pudeur (« are you shy ?? ») s’est offert une séance épilation sur la terrasse ^^

– « Romu, me lance-t-elle, je vais m’épiler le maillot un peu plus loin, tu t’assures que personne ne vienne…?! Merci ».
#‎Normal‬

Je vous reparlerai des nanas « en voyage » lol, il va vraiment falloir que je fasse un post à ce sujet ^^

Du coup, le soir, on est reparti boire… heu… danser dans un bar du centre.
Ambiance très cool, live music et dj. On s’est lâché sur les tubes de Taylor Swift, Gwen Stefani, Bruno Mars (mon préféré, lol, je connais tout par cœur ^^)(sérieux, faut que je rachète des CD, c’est pas possible…) etc.

L’anecdote lol de la soirée concerne Dragos – oui, cette fois, Anaïs a su se tenir, pas de striptease, pas d’attentat à la pudeur, ouf‬ ^^
On devait rencontrer 2 de ses « amis » ce soir, une de ses ex et un mec qu’il avait hébergé plus tôt.

Pendant la soirée, ça se bécotait sévère sur la piste et forcément, pendant la soirée, le radar à gonzesses de Dragos s’est mis en alerte et il a commencé à accoster des nanas, pendant que maman était occupée ailleurs.
Sauf que bon, maman est revenue sur la piste et l’a grillé en flag de drague, c’était juste ÉNORME !!! On a assisté à la scène avec Loli, c’était à mourir de rire. Sérieux, se faire cramer comme ça… ‪#‎LAULE‬ !!!

A la fin de la soirée, saoulée, elle ne voulait pas rentrer avec nous, mais bon, on les a rabiboché et on a tous partagé un taxi. Retour à la maison vers 3h du mat.
Pause clope sur la terrasse avec Loli, puis pause thé avec Anais sur le trottoir d’en face, j’étais équipé en conséquence, avec mon duvet sur le dos – un vrai réfugier rom…

Couché tard, levé tôt, je suis un peu crevé ce midi.
On part chiller en ville et j’imagine qu’on va repartir danser ce soir… ^^

On est censé se quitter tous demain, ça va piquer, mais bon, normalement on va pouvoir se revoir à Melbourne.