Indonésie – Ubud

Publié le

Ubud en quelques mots…
Ça claque !

Bon, ces premiers jours sur Bali, c’était bof bof…
Le quartier Legian, sur Denpasar est très, comment dire… Ambiance scandale lol ^^
C’est blindé de scooters qui roulent à l’arrache, sur d’étroites routes, ce qui ne laisse pas grand place pour les piétons… En tout cas pas risque lol

Au final, le premier jours, j’ai bougé sur la réputée Kuta beach et c’était… banal.
Bref, j’ai marché le long de la plage, jusqu’à l’aéroport, pour voir s’il y avait quelque chose d’intéressant, mais que dalle…

Seul petit réconfort, la rencontre avec Drew et sa femme (ainsi que Christopher).
Drew est un écossais qui s’est installé sur Bali il y 22 ans et s’est marié avec une locale. Tous deux ont ouverts un petit resto très sympa, situé juste en face de ma guest.
Drew est très avenant et de très bon conseil. Et sa femme, lol, une petite indonésienne survitaminée qui envoie du pâté, j’aime ^^

Il y avait aussi Christopher, un suédois en Working Holiday, qui se paluche principalement dans le resto de Drew, à l’affût de la moindre petite balinaise célibataire.

On s’est bien poilé – et j’ai surtout super bien mangé ! – à discuter de tout, de rien et à siroter l’infâme bière locale, la Bintang – finie la bonne BeerLao ^^
Drew est un ancien militaire, il a fait la légion étrangère en France – je te raconte pas la brutasse lol, mais en fait, c’est un vrai nounours (enfin, à mon avis, si tu t’approches trop de sa femme, ça peut faire mal ^^) – et donc, il connaît un peu la France et parle quelques mots de français.

Super cool, cette journée / soirée avec eux !

Le lendemain, je partais pour Ubud.
Trop fort, en partant (le minivan est venu me prendre à la guest), la femme de Drew ma vu et m’a interpellé « Romeo, où tu vas ?!!! » lol ÉNORME ! Les gens dans le minivan hallucinaient ^^
Bref, le temps de leur dire que je partais pour 2-3 jours et que je repassais avant de partir, on s’est fait un check à distance et je suis parti.

Ubud, que te dire… Quelle claque !
C’est magnifique ici. Ciel couvert de ouf, c’est la saison, très couvert donc, c’est gris, les routes sont encore humides, noires et les temples intérieurs sont en briques orange et en béton anthracite habillé de mousse, c’est juste très très très beau.

La seule ombre au tableau, à mon arrivée – et au final, sur mes trois jours sur place – ce sont les taxis. Les mecs squattent les trottoirs comme les cailleras des Glonnières envahissent le hall de Carrefour et rabattent le moindre client.
Et alors vas y que je te propose d’abord un taxi, après une moto, ensuite un parapluie et plus si affinités…

Bref, je trace à pieds direction ma guesthouse. Je suis donc à la recherche du Happy Lemon Tree, qui s’avérera être le Happy Mango Tree… Normal. Promis, la prochaine fois, avant de voyager, j’apprends à lire ^^

Le HMT est juste super classe ! Bonne ambiance, c’est propre, grand, coloré, sympa et le personnel est très… mignonnes ^^
Le temps de m’installer et je pars pour un trek de 2km édé très sympa.
Tu marches au travers des rizières inondées de l’ouest de la ville. C’est en hauteur, la vue déboite, c’est vert, c’est gris et blanc – le ciel couvert se reflète dans l’eau des rizières, le tableau idéal !

L’orage gronde soudain, c’est l’heure de rentrer. Mais c’est trop tard, le déluge commence ! Pétard, ici, quand ça pleut, ça pleut.
La mousson ne se fout pas de ta gueule lol, j’ai jamais vu autant d’eau tomber aussi vite…!

Le soir, à la guest, je prends mon dîner peser quand 2 chiliens et un australien, la trentaine passée, se pointent au bar pour picoler et draguer la serveuse (une bombasse ! Je te refais pas le cinéma de l’autre jour, mais gros dossier, crois moi ^^).
Je suis à l’autre bout du bar, mais j’entends tout.

Pour faire simple, un des mecs enchaine la pauvre fille avec un classique (ringard) « vous êtes mariée » auquel elle répond « Non, je suis trop jeune ».
Le mec, trop content tente une blague « Mais combien de temps je dois t’attendre ?… » Et la réponse « J’ai 18 ans… » Et ce dalleux l’enchaîne comme si, aussi légal que cela puisse être, ce n’était pas glauque pour autant… ‪#‎laClasse‬

Bon, c’est vrai qu’elle était bombasse, mais sérieux, venir essayer de pécho de la gamine indonésienne, c’est juste le plus glauque des clichés… Ici, toutes les nénettes bossent avant leur majorité, du coup il y a énormément de chance pour tomber sur une mineure… Et ce qui me choque le plus, c’est que ces 3 connards ne feraient pas ça dans leur pays, mais ici, c’est Bali, c’est presque traditionnel…

Passons…

Le lendemain, je suis parti trekker au nord, sur quelques bornes. Les champs de riz, là-haut sont juste énormes. C’est vraiment très beau, très calme, car éloigné des sentiers battus et des zones touristiques. C’est un superbe endroit pour randonner.

Sur ma route, un vendeur de peinture, j’attrape des sprays, on ne sait jamais…
Et sur la route du retour, je croise un type en scooter devant une boutique.
Le type m’arrête, présentation, à la cool, on plaisante deux minutes et je regarde à l’intérieur de la boutique, une asiatique peint.

Il s’avère que c’est le spot du mec, qui est peintre et qui dispense des cours de peinture traditionnelle au bambou. Classe. Il me présente la nana et me dit « Elle est japonaise », du coup : japonais niveau 1 – les présentations !
La nana hallucine lol, j’ai pourtant beaucoup perdu, mais ça passe.

Bref, le mec hallucine aussi, m’invite à rentrer et à regarder son travail.
C’est propre, lumineux, texturé, fin. Le mec a un niveau de cinglé-bâtard !!!
Il m’enchaîne, en bon commercial, pour que je prenne un cours le lendemain.
Je n’ai rien d’autre à faire et j’ai la flemme de rentrer sur Denpasar… Tope-là !

Le temps de rentrer a la guest, il re-pleut. Et comme vache qui pisse, sa grand-mère !
J’ai à peine le temps de m’incruster sous un préau pour enfiler mon poncho waterproof ^^
Douche chaude à la guest pour me remettre – sérieux, quel pied de prendre une douche bouillante quand il pleut… et alors, enfiler un slip propre et sec après ça, double combo ^^

Aujourd’hui, j’avais donc rendez-vous chez Mayan (le peintre, pour un cours à la cool).
On s’est bien marré, sa femme nous a fait a mangé (miam de ouf !) et il m’a présenté à son beau-père, peintre lui aussi. C’était sympa.
Je lui ai raconté l’anecdote sur le chilien et la nana de ma guest et tout ce qu’il m’a demandé c’est « Elle était belle ? Elle était jeune ? Très jeune ? C’est quelle GuestHouse ???!! » genre super intéressé… Barge, je me demande si je ne l’ai pas excité le pervers…

M’enfin, j’ai fait une peinture sympa. Le mec et sa femme n’en revenait pas, parce qu’apparemment, il a plutôt des amateurs comme stagiaires et que j’ai enchainé plutôt vite, notamment l’esquisse.
Il était d’ailleurs très surpris de voir que j’ai fini mon taf en un jour ^^

Voilà, un très bon séjour sur Ubud, qui se termine demain.
Retour sur Denpasar pour une journée et demi, avant de partir pour Adelaide, le temps de repasser voir Drew et sa femme, boire une bière avec eux et tourner la page asiatique de ce tour du monde.

PS : quel tristesse de ne pouvoir prendre de tophs de Ubud, tellement le spot déboite… :( là, c’est mort de chez mort, mon iPod n’est plus d’attaque… Les plus chanceux auront un aperçu du paradis sur carte postale.


Se loger

Happy Mango Tree (ubud) ++++
Jl. Bisma 27, Ubud, Indonésie
http://www.thehappymangotree.com/