Indonésie – Arrivée sur Bali

Publié le

Bien arrivé sur Bali.

Une journée de voyage, commencée à 5h30 ce matin, terminée ce soir 20h, je suis épuisé !

C’était un peu la foire, la veille, dans le dortoir.
Quasiment que des nanas – à part un canadien avec qui j’ai fait connaissance – mais le genre de nanas pas farouches.

Ca se trimballe en culotte / soutif, sans pitié, à la cool, genre normale.
Ca se change sans pudeur devant toi, comme si de rien n’était, comme si tu n’étais pas un petit pervers voyeur…

Bref ! Tout ça pour vous dire qu’avec tout ce boucan, la nuit n’a pas été longue…

Du coup, pour arriver sur Bali, je devais passer par Kuala Lumpur, Malaisie.
Là, comme d’habitude, ce fut la foire.
Genre je suis en transit, je passe donc d’un avion à l’autre, sans entrer sur le territoire. Et pourtant, on m’oblige à passer l’immigration, d’entrée, à faire le tour de l’aéroport et repasser à l’immigration, de sortie, pour quoi… 2 heures maxi, passées sur place !!!

La Malaisie quoi… ^^
Mais le pire, le cocasse, l’inattendu se passera sur Bali.

Bon déjà, comme un gros connard, j’ai zappé qu’il fallait un visa pour entrer, lol
Je suis vraiment à l’arrache des fois ^^
C’est une nana qui m’a rappelé ce détail – barge, j’étais à côté de cette nana dans mon premier avion, Chiang Mai – Kuala Lumpur et je retombe sur elle, à côté de moi, dans le deuxième avion ^^ – la nana s’appelle Edith aussi et… Non, je lol, t’imagines la coïncidence de malade !

Bref, je paie mon visa, 35$ pour une semaine, si j’avais su bordel, j’aurai pris plus de temps sur place pour rentabiliser l’investissement.

Après ça, je n’ai rien à déclarer – parce que je n’ai rien sur moi – mais on me demande quand même d’ouvrir mon sac etc.
Et alors les questions habituelles : « Vous venez d’où ? Vous allez où ? Et après ? Votre job ? Etc. »
Avec mon tour du monde, la gueule de mon passeport et mon coupe afro, ils ont du me prendre pour une mule.

Le type ma donc invité pour un contrôle supplémentaire dans son bureau.
J’ai fini en slip, 5 secondes, le temps de voir que j’avais vraiment rien, mais j’ai quand même eu peur qu’il soit motivé au point de passer à la fouille rectale… ^^

Au final, rien, un papier à signer, comme quoi je suis clean etc.
Apparemment, à Bali, ils rigolent pas avec le traffic etc. et je crois que mon séjour express en Malaisie a du les intriguer…

Après ça, taxi, guesthouse, dîner et… Un appel d’Olivier et Mélanie, en direct du bureau Com de l’Université ! ÉNORME !!! Merci les enfants, c’était cool de vous parler en vrai.
La petite voix de Mémé la Gourmande, lol, quel bonheur !

J’adore, je suis en train de lire un vieux Arsène Lupin, de 1971, topé pas cher (gratuit) à Chiang Mai et c’est exactement le genre de nom que portent les personnages de Maurice Leblanc ^^

En parallèle, j’étais avec Elodie et Anne, laisse tomber comme tout le monde a l’air de se palucher à l’Université du Maine !!! MDR ! Ah c’était différent quand j’y étais, je t’assure. Impossible de bailler aux corneilles quand j’étais dans le bureau ! (En même temps, j’y étais pas beaucoup dans le bureau lol)

Bon, demain, j’explore le spot et je vous envoie les détails.