Laos – Luang Namtha

Publié le

Ok les amis, ENFIN de retour en Thailande !

Bon, j’ai zappé les 3 derniers jours, je vais essayer de faire court, mais il y a beaucoup à dire…

On en était resté à mon escapade romantique avec Edith, à Luang Prabang.
On est donc parti sur Luang Namtha le lendemain, Edith d’un côté, Sam et moi de l’autre, pour enfin se retrouver – après genre 9 heures de routes, mais cette fois dans les temps, pas de coquilles sur la route, un vrai miracle là-bas, au Laos lol

2 pauses sur la routes, pendant lesquels on a pu apercevoir Edith et Paolo.

Petit aparté à propos de Paolo.
En fait, quand on était encore à Luang Prabang, lors de la dernière soirée, Sam nous racontait son périple depuis Pakse.

Apparemment, un italien très étrange lui a genre bien casser les couilles dans le bus, pendant les pauses et surtout lors de sa première nuit sur Luang Prabang (ils étaient arrivés dans la nuit et n’avaient pas vraiment le choix que de partager une room.
Sam nous a décrit un casse-couilles qui parle tout le temps (le rital de base ^^), qui fume sa weed et qui veut écouter de la musique et te parler quand tu ne veux qu’une chose : dormir !

Du coup, quand il a vu Paolo a la bus station, laisse tomber, Sam a failli faire une syncope lol

Au final, le mec n’était pas si relou, toujours un truc a te dire, avec un accent bizarre – son anglais était très correct, mais il n’avait pas du tout l’accent italien, sa façon de rouler les R nous faisait plus penser à la Slovénie, ou un pays d’Europe de l’est…
Toujours est-il que ça allait, j’ai vu pire relou dans ma vie, passer 2 jours avec Paolo ne serait pas la mer à boire.

Bref, on s’est trouvé un hôtel super cool avec Sam – Edith ayant préféré partager une chambre avec Paolo – genre twin room pour 60000 kips (moins de 8€) pour 2, avec salle de bain privée, télé et DOUCHE CHAUDE !!! Genre j’ai jamais autant dit le mot « shit » qu’en découvrant la chambre ^^

Après avoir checké la miss via Messenger, on s’est retrouvé pour s’inscrire à un trek le lendemain.
On est parti sur un trek de 2 jours en mode jungle, avec homestay dans un village local. On a pu négocier une bonne petite ristourne, genre 38$ au lieu de 45$, nickel quoi.

Le lendemain, on est donc parti tôt avec Paolo, Illias (un suédois), Alex et Antoine (un couple de français) et mes 2 potes de beuverie (oui, on est tous devenus un peu accros à la BeerLao ^^)(surtout Edith, sérieux, quelle alcoolique – même pour une nana de l’Aveyron !!!

Premier jour : top !
On avait un peu peur de s’emmerder, genre marcher sur un chemin trop tranquille, mais d’une, le décor est chouette, ambiance jungle, très calme, juste le bruit du vent dans les feuilles, les oiseaux, les insectes, l’eau de la rivière et… Paolo ^^
(Le mec, en mode Professeur Rolin, a toujours quelque chose à dire…)
Mais surtout, de deux, le trek était plutôt bien rythmé. Cool par moment et un peu hard (voir dangereux) par endroits.

On a tous eu droit à notre cascade. Disons que je me suis juste assis de force 2 fois en 2 secondes lol – genre tu glisses sur une feuille de bananier sèche, tu ne trébuches pas, tu t’assoies, lentement, sans douleur lol. Tu essaies de te relever aussitôt et tu re-glisses sur une feuille lol, même topo ^^

Pause déjeuner en pleine forêt. Au menu : sticky rice, noodles avec bambou et porc, le tout disposé sur des feuilles de bananier en guise de table, autour desquelles on était tous accroupis. Très cool !
En mode Koh Lanta quoi, à manger avec les mains, à même le sol, des fourmis dans le slip, exotique, le trek ^^

Arrivés au village en fin de journée, on a prit une claque, c’était juste au sommet d’une montagne, des dizaines de petites maisons qui jonchent une route ocre et poussiéreuse.
Très très chouette !

Des enfants plein les rues, très contents de nous voir… pour nous demander du pognons lol
Genre ils te fouillent presque dans les poches, comme si on était des riches touristes venus sauver le tiers monde à coup de billets verts…

Les gosses ici sont mignons, mais sales, mal habillés pour les plus chanceux, à moitié à poil pour les autres. Les pantalons de certains petits garçons n’ont juste pas d’entre-jambes. C’est cul nu et zizi à l’air lol

Moment cocasse légèrement gênant : j’étais avec Edith, on se pelotait dans un coin, comme des adolescents, j’avais presque le short sur les chevilles et… Non sérieux, tu crois que j’écrirai ça sur un blog ?!!!
Bref !!! (Bande de pervers !) on se baladait avec Edith, Sam s’amusait a pratiquer son Thaï avec les gosses (niveau langue, Laos et Thaïlande, même délire) et quelques gosses sont venu jouer avec nous.

Les jeux de mains, tu sais genre 3 petits chats, tu te tapes dans les mains et après, tu enchaînes avec un pierre-papier-ciseaux. Soft.
Le truc, c’est qu’un gamin avec une tête de pervers (un truc de fou) s’est mit à pointer l’entre-jambes d’Edith (la zézette, soyons précis lol) et à faire des gestes équivoques genre 👉👌. Edith, qui adore les enfants d’ordinaire, faisait une tête – et je la comprends – genre à 2 doigts de claquer le gamin ^^

Ensuite, quasiment tous les petits garçons faisaient le même geste donc c’était mort.
On a finit par retourner dans notre maison d’accueil pour attendre le dîner.

Paolo avait apporté une palette de peintures « aquarelle » bon marché, pour les enfants et voulait que je leur fasse un dessin pour leur montrer comment ça marche.
J’ai donc tapé un papillon et une fleur pour la première fois de ma vie – tu vois mon style de dessin, rien à voir lol (mais bon, je regarde Les Mystères de l’Amour lol, je suis un peu fleur bleue…

Apparemment, mon dessin leur a plu, c’est déjà ça.
Dîner plutôt bon, riz, pumpkin, ratatouille, c’était top – un petit goût de France quoi ^^
Après miam, on s’est fait mass(acr)er ! Genre le massage qui t’achève. Sérieux, le trek était juste easy comparé à ce moment de torture collectif lol

On s’est échappé du groupe, pour la fin de soirée, avec Edith et Sam pour se poser dans la cour de l’école du village – quand on l’a vu en arrivant, on a cru que c’était une prison, très glauque, pas de fenêtres, mais en entrant (peut être illégalement, mais nous ne sommes qu’une bande de hors la loi, même sobres lol) on a pu voir le classique tableau noir, et des cahiers sur une « table » – quand tu verras les photos, tu comprendras les guillemets ^^

La nuit dans la montagne, pas besoin de lampadaire, la lune éclaire tout, même juste un croissant de lune. Tu vois plutôt bien au alentours, c’est magique.

Longue discussion à propos de cinéma – sérieux, il faut offrir des DVDà Edith, je fais un appel aux dons ! Et sur le retour, on s’est arrêtés prendre une bière dans le « bar » du village.

Le soir, au village, tous les enfants sont dehors à faire les cons, c’est barge.
Genre les parents sont à la maison, s’occupent et les rejetons sont sans surveillance, leurs lampes de poche à la main et le téléphone portables en mode ghetto blaster pour les plus vieux.

On a descendu les bières devant la baraque, à parler de tout et de rien, pas mal des relations amoureuses. Moi, tu me connais, je suis timide, je suis resté à écouter les autres.

Nuit plutôt agréable. A même le sol de la baraque, en bambou, avec des minis matelas et des grosses couettes. Pas de moustiques à cette altitude, c’était top et puis alors pas froid du tout.

Du café au réveil, pétard, l’ami Ricoré made in Laos, on a kiffé !

Le trek retour était plutôt bof, rien d’extraordinaire, si ce n’est une montée un peu chaude avec peu de prises, mais bon, on a finit super tôt, genre vers 15h, c’était plié.

Retour en ville en tuk tuk, le temps d’une douche pour Edith et de quelques clics pour nous, on s’est checké pour le goûter / apéro / dîner / after (l’after vers 22h lol, dévergondés les mecs ^^).

Qu’est-ce qu’on s’est marré putain, grosses barres de rire autour de la table.
Bonne ambiance déconnade tous les 3, comme à la maison quoi, c’était bien…

Mariella (une prof française rencontrée l’avant-veille) s’est même pointée pour les dernières minutes, très cool. La nana dessines super bien, on a échangé nos books.

Et voilà, bon séjour à Luang Namtha.
Ce matin, réveil a 6h, derniers moments avec Edith, qui rentre en Chine.
Petit déjeuner express, un petit câlin à l’agence et hop, on est parti, chacun de notre côté.

Je te raconterait l’arrivée en Thaïlande plus tard. Ça s’est très bien passé – mais genre avec Sam, on y croit toujours pas lol

Sinon tout roule. Un peu triste de ne pas pouvoir rester avec Edith plus longtemps, elle est cool. Et puis ce sont mes 2 derniers jours avec Sam, on va essayer de triper – en commençant par toper une pizza ‪#‎deOuf‬ et une ice cream de bâtard (on en rêve depuis 2 jours !!!)

PS : pas de nouvelles du Nepal, je ne pense pas revoir mon phone ^^

Photos