Laos – Luang Prabang

Publié le

Bon, on va se calmer de suite les amis, il n’y aura rien de croustillant dans ce post !

Eh oui, bande de dépravés, de temps en temps, je fais juste de très bonnes rencontres qui restent tout aussi sympathiques que platoniques.

Bref, la journée d’hier.
J’ai donc trouvé une guesthouse cool et pas chère pour mes deux nuits restantes sur Luang Prabang.

Sur le chemin du petit déjeuner, je tombe sur un tuk tuk qui me demande si je suis uppé pour aller voir la chute d’eau de Kuang Si. Je lui dit oui et je réserve une place pour le départ du matin – il était 10:50 et le rdv était à 11:20.
Et qui passe à ce moment là, à notre hauteur ? Edith ! Encore !! Alors bon. Là, tu oscilles entre deux sentiments : la joie de re-re-rencontrer quelqu’un et la parano « est-ce que cette nana me suit ? Me traque-t-elle depuis deux jours pour essayer de me racketter, m’agresser, ou pire encore…?! »

M’enfin je dois dire que j’étais surtout très content de la revoir.
La nana avait l’air cool quand on s’est vu sur Vang Vieng, en tout cas suffisamment pour lui proposer d’aller boire un verre ou autre. Genre lui proposer de se joindre à moi pour le tour Waterfall lol

Elle a accepté et on s’est donc retrouver 20 minutes plus tard pour partir vers l’attraction numéro 1 de Luang Prabang.

Sur place, des centaines de personnes, asiatiques pour la plupart, qui se baladent sur les chemins balisés.
Avec Edith, on se tente le trekking way, on est seuls à le faire, c’est cool, calme et frais, comme la jungle en moins exotique, mais très sympa quand même.

La chute d’eau, mouais, je m’attendais à plus grand, plus impressionnant, tellement on m’en a parlé. Genre j’en entends parler depuis la Thaïlande, donc bon…
Au final, si les bassins (lagons ?) sont magnifiques, bleus turquoise, eau transparente, la chute d’eau en tant que telle n’est pas à la hauteur de la réputation du spot a mon goût – mais bon, tu me connais, j’adore me plaindre ^^

On a fait la montée vers le sommet de la chute dans le sens inverse. Les gens partaient à droite, nous a gauche. Apparemment, on a prit la route la plus périlleuse, surtout pour la descente – genre tout le monde, au sommet, nous conseillait de retourner sur nos pas, pour la descente, l’autre coté étant très tendu, à les croire…

En fait, on s’est baladé. Sérieux c’était que dalle, on est descendu easy, pas de frayeur, à peine une glissade, mais c’était cool quand même.

Après ça, retour sur Luang Prabang, on a mangé sur la place du marché, petit menu sympa et pas cher et on a chillé sur les bords du Mékong, jusqu’au coucher de soleil, à discuter de tout, de rien etc.

Edith est cool. Elle est originaire de l’Aveyron, mais habitait en région parisienne avant de quitter son job pour partir étudier le chinois, en Chine.
On s’est bien marré toute la journée et on s’est finit devant une bière et quelques snacks sur le marché de nuit (déjeuner tardif, on avait pas trop faim).

J’ai testé un truc de fou, c’est une sorte de pancake de coconut. C’est de la noix de coco qu’on fait chauffer dans un moule, qui ressort dorée et en forme de macaron. Un délice ! Servi dans un plateau minuscule en feuilles de palmier, la classe.

Après, bah classique, on a fait l’amour en pleine rue, pendant des heures.
Vers minuit on a fait réouvrir l’hôtel de ville pour se marier – en mode Laos, genre les chauffeurs de tuk tuk en guise de témoins… ‪#‎laMinuteMythomane‬

Bref, non, cette journée était très cool, zen, sans chichi, sans prendre de pincettes, c’était bien.

En rentrant à la guest, j’ai reçu un message de Sam qui arrivait dans la soirée sur Luang Prabang. L’idée c’était d’essayer de se toper le lendemain.

Et on s’est topé, mais encore par hasard lol
A la sortie du petit déjeuner, je suis parti visiter un temple ce matin et en sortant, j’ai vu un mec marcher sur le trottoir d’en face, un gros sac sur le dos. Je me suis dit « c’est Sam ! » J’ai couru pour arriver à sa hauteur et c’était lui ! Le bol !!

Du coup, on a chillé toute la journée, à glander, marcher, discuter de pas mal de choses, de Game of Thrones, de mon bouquin, de son futur bouquin, enfin avec Sam tout est simple.
On s’entend super bien, c’est vraiment un très bon pote de voyage, un ami, on se confie pas lol, on se charrie, on se marre, c’est top !

On a loupé Edith le midi, donc on s’est donné rdv en fin d’après-midi pour l’apéro et le dîner.
On est passé la chercher à sa guesthouse et on est parti boire une bière sur les bords du Mékong, dans un resto.

Pétard, qu’est-ce qu’on était bien ! On a parlé de pleins de trucs, on s’est trop marré, c’était top. Comme si au final, on se connaissait depuis longtemps.
Pour le coup, quand vous me manquez, je suis content de rencontrer ce genre de personnes avec qui je peux discuter, échanger et blaguer, comme avec vous.
D’autant que là, avec Sam, on s’est grave lâché, en VO sans sous-titres !!

Je kiffe ce mec, j’espère qu’il pourra venir en France pour vous le présenter, il assure !

Petite pizza pour le dîner. Pépère, ambiance détendue avec mes deux compagnons de voyage, c’est fou comme on peut accrocher avec des gens aussi vite, j’adore.

Sur le chemin du retour, en passant par le marché, on est même tombé sur la femme du couple australien que j’ai rencontré sur Vientiane (avec qui j’ai pris le bus pour Vang Vieng).
Petit chat très sympa conclu par une petite embrassade chaleureuse – c’est fort, la nana m’appelle Romeo, ça me rappelle la meilleure grand-mère du monde…

Demain, on part tous les 3 pour Luang Namtha. On va essayer de trekker 2 jours avant de rejoindre Chiang Mai, pour Sam et moi, pendant qu’Edith sera sur le chemin de la Chine.

Affaire à suivre – on est en minivan, plus en bus VIP, priez pour nous lol