Laos – Arrivée sur Pakse (en passant par Don Det)

Publié le

Bien arrivé sur Pakse.

Arf, il faut avant que je te parle de Don Det, l’île où on a atterrit après le Cambodge.

J’étais donc toujours avec les Paulins (Paul et Pauline) et Sam.
On a laissé Rob, l’allemande retrouver son pote et on est parti chercher des bungalows.
On en a trouvé 2, sans trop galérer, j’ai donc dormi avec Sam pour 2 nuits, à la cool, sans chichi.

Bref, le lendemain, après un petit déjeuner cool, les Paulins voulaient changer de bungalow.
Sur le chemin pour trouver quelque chose, on a croisé Papa, un type excellent, qui caillait sur un banc et qui avait un bungalow de libre. Bingo pour les amoureux, la piaule était propre, au calme, avec wifi et salle de bain privative : du bonheur pour Pauline qui avait mal dormi et rêvait d’une douche lol

Papa, laisse moi t’en parler.
Un anglais d’une bonne cinquantaine, voir soixantaine d’années qui squattent sur Don Det depuis 5 semaines et qui s’est complètement intégré à une famille locale (qui gère les bungalows). Du coup, il fait office de rabatteur, mais très cool, très friendly, sympa, drôle… au top quoi !

Du coup, on chille av lui quelques heures, le temps de retrouver Sam (qui était parti acheter un truc et qui nous attendait ailleurs, lol, le quiproquo habituel ^^).
Ce petit moment nous aura permis de rencontrer une famille de français, eux aussi en vacances au Laos. Keziah, Franck et leurs enfants Timéo et… Une petite fille dont j’ai oublié le nom.
S’en suivent les échanges d’expériences, de conseils de voyage etc, très cool.

L’après-midi, après avoir retrouvé Sam, on décide de louer des vélos tous les quatre et de partir sur l’autre île. Super moment. On a finit par arriver sur la plage d’où partent les boat trip pour voir les dauphins etc.

Après une petite pause à l’ombre, sur la plage, on décide d’aller négocier un tour à quatre sur le bateau – parce que sinon, c’est 2 bateaux et ça revient un peu cher…
On arrive à s’en tirer pour 30000 kips par personne (soit quoi, moins de 4$, disons 3€) pour aller voir les dauphins et rentrer pour le sunset.

Du bonheur. On est en pirogue à moteur, à tracer sur le Mékong pendant quoi, 10 minutes pour arriver au spot. J’aime vraiment ce genre de bateau, t’es pépère, l’impression d’être assis sur l’eau, à passer entre les îles, les friches etc. Autour de nous, des îles, rocheuses et des arbres, ensevelis, presque noyés, sur lesquels des algues s’accrochent. Ces algues, sont sèches jusqu’à la surface de l’eau, pour retrouvent leur couleur verdâtre, c’est juste dingue, on dirait des toiles d’araignée couvertes de poussière, à la Indiana Jones. Le pied !

Sur le spot, quelques bateau de touristes, comme nous, attendent patiemment, en scrutant l’horizon, à l’affût du moindre aileron.
Bon, les dauphins, on en a vu, de loin, de très loin et d’autres… de pas très près lol.
Mais c’était bien, pas grave du tout, tellement le spot était beau. Soleil couchant, pétard, t’es sur le Mékong mec !!!

C’était trop marrant parce que Paul harcelait le conducteur du bateau, genre « est-ce qu’on peut se rapprocher ?! » lol, mais genre 6-7 fois ^^

Le retour, un truc de dingue, le mec a pris un chemin différent pour passer très près de certains îles. Super sensations, vraiment. Le tour en bateau était top. En tout cas, suffisamment pour moi – surtout pour ce qu’on a payé.

Le retour sur Don Det, en vélo, laisse tomber lol
A la David Vincent, à la recherche d’un chemin que jamais on ne trouva ^^

On est passé par une autre route, on a traversé quelques villages locaux, hors des zones touristiques, c’était top. Les gens hallucinaient un peu de nous voir là, les gosses partout lançaient des Sabaidi (bonjour) et à droite à gauche, tendaient la main pour qu’on les check, vraiment, les gosses ici sont au top.

Un moment, j’étais avec Sam et on attendait les Paulins – qui cherchaient leur nouveau bungalow – et une petite fille s’est approché de moi, tout sourire et s’est jeté sur moi genre « porte moi », comme mes neveux et nièces l’auraient fait lol
Du coup, je l’ai soulève, lui a fait faire l’hélicoptère et tout, hilare la gamine, c’était juste excellent. Non, les gamins qu’on a croisé toute la journée étaient très chaleureux, pas farouches.

Enfin bref, au final, on s’est perdu dans les petits sentiers de l’île (tu te souviens du Loup garou de Londres : « ne vous éloignez pas du sentier… » lol, c’était ça ^^)
Après une bonne heure, on a finit par retrouver le pont et rentrer sur Don Det pour l’apéro.

Pile poil en arrivant on retombe sur Ben, un français, pote avec Papa, qu’on avait rencontré le midi – en se donnant rdv le soir pour une bière.
J’aime quand un plan se déroule sans accro ^^

Et alors, la soirée, outch. On a bien bu, bien mangé, bien fumé (pour certains). Sérieux, y’avait trop de joints qui tournaient. Un moment Ben s’est retrouvé avec un bédo dans chaque main et yen avait encore un autre en route – et je crois même que Papa en roulait un quatrième. Le Laos quoi…

Mais à part ça, très bonnes vibes. Tout le monde était là, Keziah et Franck nous ont rejoint, c’était cool. Un bon moment, vraiment !
On s’est terminé chez une copine de Papa, qui nous a invité à sa soirée karaoké ^^

On est rentré légèrement arrachés avec Sam – qui avait beaucoup fumé lol, c’était énorme !

Le lendemain, je devais partir prendre un bus pour Pakse.
Le temps de prendre le petit déjeuner avec Sam et de passer voir les Paulins, c’était déjà l’heure. Aux-revoirs rapides mais un peu rageants, parce qu’on était un bon petit groupe sur ces derniers jours – mais j’ai aussi un planning à respecter…

Papa qui me prend dans ses bras après un check, très intense, vraiment, ce type est top.
Genre le grand-père idéal, très rassurant, très naturel. J’adore.
Avec Sam aussi, on se check et on se fixe rdv plus tard, au Laos ou à Chiang Mai. Avec un peu de chance, on pourra se revoir.

Bon, avec tout ça, ce post s’éternise, je vais donc en faite un autre pour Pakse… ^^