Myanmar – Session Graffiti à Yangon

Publié le

Bon, laisse moi te parler de ma journée d’hier…

J’avais rendez vous hier midi avec 9Micro, un graffeur birman que j’avais checker sur sa page Facebook, un peu à l’arrache.
Il nous avait inscrit pour un festival de musique, où un panneau était à disposition pour graffer – tip top cette organisation à l’arrache ^^

On s’est rencontré près de mon hotel, on est parti mangé dans un bar a quelques minutes en taxi, le temps de faire connaissance et de se montrer nos sketches.

Après ça, on avait rendez vous chez un de ses potes, un autre graffeur. La on fait un bon trajet en taxi, le mec habite a l’autre bout de Yangon, genre le spot en mode clando, hallucinant. Pour le coup, tu la sens bien la Birmanie ^^

Le mec nous accueille à la cool, avec sa femme, pépère. En fait, c’est un artiste peintre assez militant, qui fait des toiles, peinture classique et pochoires. Genre tu arrives chez le mec, t’as un tableau fond bleu ciel avec Hitler en pochoires, faisant un salut nazi, une colombe sur le bras, avec un brassard peace.

Ambiance détendue, on se prend un café, on est tous les trois par terre, sur un tapis, ça discute art et politique dans un anglais approximatif, heureusement que 9Micro était là pour la traduction ^^
Mais vraiment, bonne rencontre, mec intéressant – sa femme était aussi une artiste, elle sculptait avant (et ce que j’ai vu déboîtait bien !) – on s’est bien marré, 9Micro jouait avec ses armes à air comprimé. Genre le mec, il a une collection de flingues et de fusils, de toutes les tailles, genre tueur à gages.

Bref, on a squatté 2 heures, en attendant d’aller au festoche et 2 autres potes sont venus nous chercher en voiture.
Dans la bagnole, ça lolait en birman, moi, j’étais lost in translation, t’imagines bien ^^
Un moment, le conducteur me tend un verre plein de whisky !!! J’lui dis « non non, ça va » et le mec se le siffle en conduisant ! Tu la sens très très bien la Birmanie, là aussi…

Arrivé au festoche, on rencontre un autre graffeur avec qui on va performer, ça chille impec !
Le mec, MGK1 a un bon petit style, sérieux, bien propre, il tape des persos, des lettres, du lourd !!

Une nana se joint aussi à nous, c’est Jelly, une petite nouvelle dans le graff apparemment. C’est sa première peinture ce soir, elle a la pression, mais Ca le fait.

Niveau sonore, par contre, ça le fait pas du tout ! C’est concert de rock punk métal hardcore flex cuir et clous, ça hurle dans tous les sens, j’ai les oreilles qui clamsent et la tête en pastèque…
Mais bon, on fait abstraction.

Un moment, je prends du recul pour voir mon perso et un mec me balance en anglais « what is your blaze ? » J’lui réponds « t’es français ? » (Parce que bon, blaze, c’est quand même bien de chez nous ^^) et du coup on check en français pendant quelques minutes.

Paul Perreira est de passage sur Yangon, comme moi et ça fait plaisir de voir un français ici, surtout que je pensais être seul ce soir.
On se prend une petite bière et ça tchatche à la cool devant la salle de concert.

Et alors après, c’est partit un peu en sucette.
Ma peinture finie, j’ai bien profiter du festoche. J’ai rencontré plein de monde, des expats, des touristes, françaises, espagnols, allemandes, américaines et des birmans ! Bon, j’étais légèrement plié, je me suis fait payer des bières par tout le monde, en mode charclo, c’était abusé.
(À ma décharge, j’avais invité 9Micro au resto et j’ai aussi payé une tournée)
J’avais plus un rond sur moi, je pouvais même pas payer un taxi pour rentrer !!!

Bref, fin de soirée en mode clando, on a fini par rentrer avec Paul, en taxi – merci d’avoir payer au passage ^^
Le temps de se dire au revoir devant mon hotel, assis sur le trottoir, bourrés, sérieux 2 clodos hier soir lol
Pour te dire, j’ai encore pissé dans la rue.

Non, c’était ouf cette histoire.
Mais pure ambiance, franchement, du très très lourd. J’essaierai de balancer toutes les tophs quand le wifi arrêtera de merder.

Sinon, pour la peinture, on a fait un trip Je suis Charlie, j’ai fait un singe qui pleure, habillé en Charlie, mais alors, la peinture ici, c’est bien pourri, opacité zéro et même avec les caps adaptés, c’est pas très skinny. Pas pu faire de dédicace, désolé les mecs, mais bon mission accomplie.

Peindre en Birmanie : check !

Photos